Coronavirus : Les Hongkongais se jettent sur le papier toilette après des rumeurs de pénurie

PANIQUE Le gouvernement a tenu à rassurer, en précisant que le transport de fret n’était pas impacté par les mesures visant à contenir l’épidémie

20 Minutes avec agences

— 

Du papier toilette, illustration
Du papier toilette, illustration — Pixabay

En pleine épidémie de coronavirus, Hong Kong n’a plus de papier toilette à vendre. Les habitants se sont récemment rués sur tous les stocks disponibles dans les supermarchés après des rumeurs de pénurie répandues en ligne.

Des vidéos montrent de longues files de clients attendant de passer à la caisse, les caddies débordant de paquets de papier toilette. Des consommateurs paniqués se sont également rués sur le riz et les pâtes.

« Il y a des stocks suffisants », assure le gouvernement

Harold Yip, fondateur de Mil Mill, une entreprise hongkongaise spécialisée dans le recyclage du papier, a indiqué avoir été déjà contacté plus d’une centaine de fois par des consommateurs inquiets de la disponibilité du papier toilette. Selon la chaîne locale RTHK, dans un supermarché, les stocks de riz et de papier toilette, réapprovisionnés dans la nuit, ont été vidés ce jeudi matin en une demi-heure.

Ce jeudi, le gouvernement hongkongais a publié un communiqué pour dénoncer les fausses rumeurs qui circulent en ligne, entraînant « des achats liés à la panique, et même le chaos ». Il a reproché à des personnes aux « intentions malveillantes » d’avoir répandu des « rumeurs alors que la ville lutte contre la propagation » du coronavirus.

Le territoire semi-autonome a fermé la quasi-totalité de ses postes frontières avec la Chine afin de contenir l’expansion de l’épidémie. Mais les transports de fret ne sont pas affectés. « Il y a des stocks suffisants de produits de base notamment de riz et de pâtes », assure l’exécutif. « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. » Pour l’instant, Hong Kong a recensé 21 cas de contamination et un décès liés au coronavirus sur son territoire.