Coronavirus : Un couple se marie en visioconférence à cause d’invités suspicieux

MARIAGE Les invités avaient peur d’être contaminés par le coronavirus par les mariés

M.S.

— 

Illustration
Illustration — Pixabay

Ce n’est pas le coronavirus qui empêchera ces jeunes tourtereaux de célébrer le plus beau jour de leur vie. Joseph Yew et Kang Tin, installés à Singapour, sont partis le 24 janvier dernier célébrer le Nouvel An chinois dans la province dont est originaire le marié, à Hunan, rapporte la BBC. Il s'agit d'une province limitrophe de celle d’origine du virus. Selon Joseph, il n’y avait pas encore d’inquiétude à avoir quant au virus dans la région, celle-ci étant plutôt rurale.

Le couple, rentré le 30 janvier, était supposé se marier trois jours plus tard dans un hôtel à Singapour. Mais l’épidémie de coronavirus est passée par là et la crainte de tomber malade elle, s'est nichée dans tous les esprits. Au point que pour un grand nombre d’invités, il n’était plus possible d’assister au mariage, par peur que les mariés aient attrapé le virus et les contaminent.

Pas d'autre choix que de maintenir le mariage

Il est en effet possible d’être contagieux jusqu’à une dizaine de jours sans que les symptômes du coronavirus ne soient visibles. Singapour est le troisième pays le plus touché par le virus, avec à ce jour 28 cas déclarés.

« Certains d’entre eux ne voulaient pas venir. Nous voulions décaler le mariage mais [la direction] de l’hôtel était contre. Ils ont indiqué que tout était préparé et que ce n’était pas négociable. Alors nous nous sommes dit que nous n’avions pas d’autre choix que de maintenir le mariage », explique Joseph Yew.

Légère déception

C’est ainsi que leur vient l’idée atypique de ne pas assister à leur propre mariage pour ne pas décourager les invités les plus craintifs. « Nous avons alors annoncé aux invités que nous allions faire une vidéo conférence… Certains étaient choqués. »

Le couple, qui s’était déjà marié en Chine, organisait une deuxième cérémonie à Singapour pour les invités qui étaient alors dans l’impossibilité de se déplacer. « Je pense que si nous avions été là, l’atmosphère aurait été différente, les gens auraient été méfiants », ajoute le marié.

Le soir du jour J, c’est donc en visio conférence que les mariés étaient en contact avec leurs invités, dont 110 sur 190 ont assisté à l’événement. Joseph Yew et Kang Tin étaient eux installés dans une chambre quelques étages plus haut, dans le même hôtel que là où se déroulait la cérémonie. Ils ont sabré le champagne, porté un toast et fait un discours en direct pour leurs invités.

« Nous les avons remerciés de venir et leur avons dit d’apprécier le dîner. Nous n’étions pas tristes mais un peu déçus. Je pense qu’il n’y avait pas d’autre option alors pas de regrets ! » assure le marié.