Turquie : Un homme accusé d’avoir craché sur une pizza risque dix-huit ans de prison

JUSTICE Le geste a été découvert grâce aux caméras de vidéosurveillance de l’immeuble

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'une pizza.
Illustration d'une pizza. — pasita wanseng

Un procureur a requis ce jeudi jusqu’à dix-huit ans de prison contre un ancien livreur, accusé d’avoir craché dans une pizza avant de la remettre au client en Turquie. Les faits se sont déroulés le 24 décembre 2017 à Eskisehir, dans le centre du pays.

L’homme est accusé d’avoir ouvert la boîte de la pizza et d’avoir craché dedans avant de sonner à la porte du client pour lui remettre. Son geste a été découvert par un proche du propriétaire de l’immeuble, qui a visionné les images de vidéosurveillance quelques jours plus tard et a alerté le locataire.

Le livreur avait filmé son geste

Ce dernier a porté plainte et le livreur a été licencié. Lors de l’audience, le procureur a requis entre deux ans et demi et dix-huit ans de prison pour « mise en danger de la vie ou de la santé d’autrui en altérant des aliments » et « dégradation de bien ».

On ignore pourquoi l’accusé s’est livré à un tel geste. Selon l’agence de presse DHA, ce dernier avait aussi filmé la scène avec son smartphone. Une photo publiée par DHA montre le livreur penché sur le carton contenant la pizza, son appareil à la main. La peine requise semble lourde, même pour la justice turque, réputée peu clémente. En comparaison, le crime d'« appartenance à une organisation terroriste armée » est puni de quinze ans de prison.