Donald Trump : Les parties de golf du président ont coûté 115 millions de dollars à l’Etat américain

EXCÈS Les déplacements sont financés par de l’argent public, dont une partie est reversée à des hôtels et complexes appartenant au président américain

20 Minutes avec agence

— 

Donald Trump en train de jouer au golf en 2012.
Donald Trump en train de jouer au golf en 2012. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Les parties de golf de Donald Trump auraient coûté 115 millions de dollars (environ 105 millions d’euros) à l’Etat américain depuis son élection. Le président a passé 223 jours de son mandat à se livrer à son activité sportive préférée, la plupart du temps sur un des parcours qu’il possède.

Cette énorme facture correspond à 287 années du salaire présidentiel. En janvier, un rapport estimait à 3,4 millions de dollars le coût d’un seul séjour de Donald Trump à Mar-a-Lago, une de ses propriétés de golf en Floride. Or, depuis son arrivée à la Maison-Blanche, le président y a passé 58 jours, rapporte le HuffPost.

De nombreux déplacements, toujours en avion

Il a également joué au golf 77 jours sur son parcours du New Jersey et 77 autres dans son complexe de Virginie. Donald Trump a effectué quatre séjours sur son parcours de Jupiter (Floride), trois à Doonberg (Irlande), deux à Turnberry (Ecosse), un à Los Angeles et un à Doral, toujours en Floride. Le président n’a d’ailleurs joué que deux fois sur un terrain ne lui appartenant pas, lors de sa visite officielle au Japon.

Le coût est élevé pour les finances publiques, en grande partie à cause des déplacements effectués en Air Force One et d’autres avions servant à transporter l’entourage du président, ses agents de sécurité et des voitures blindées et véhicules officiels.

Bénéfice pour les hôtels Trump

Des voix s’élèvent aussi pour dénoncer un autre type de dépense. Les personnes accompagnant le président seraient en effet toutes logées dans les hôtels du milliardaire, parfois à un tarif dépassant le plafond légal. Les établissements du président toucheraient ainsi des sommes non négligeables.

« Il devient évident que Donald Trump utilise sa présidence pour empocher de l’argent », dénonce l’activiste Jordan Libowitz. « Le problème n’est pas sa passion pour le golf, [c’est] qu’il a passé une bonne partie de sa présidence à faire des apparitions qui font la promotion de ses parcours de golf en difficultés financières, le tout aux frais du contribuable. »