La première banque de sperme pour donneurs séropositifs du monde a ouvert en Nouvelle-Zélande

DISCRIMINATION Les donneurs sont des hommes séropositifs dont la charge virale indétectable empêche toute contamination d'un tiers

20 Minutes avec agence

— 

Une banque de sperme.
Une banque de sperme. — Florence Durand/SIPA

La Nouvelle-Zélande vient de devenir le premier pays au monde à ouvrir une banque de sperme destinée aux donneurs séropositifs. L’établissement compte pour l’instant trois donneurs, tous porteurs du VIH mais présentant une charge virale indétectable, révèle The Guardian.

Leur traitement a été si efficace que les méthodes de dépistage traditionnelles ne permettent pas de détecter l’infection. Ces donneurs ne peuvent plus transmettre le sida, que ce soit lors d’une relation sexuelle ou d’une grossesse. Elles demeurent malgré tout sujettes aux discriminations et à la stigmatisation, une situation contre laquelle Sperm Positive, entend lutter.

« La vie ne s’arrête pas après un diagnostic de séropositivité »

La banque de sperme donnera ainsi à ses clients le statut sérologique des donneurs et informera sur l’absence de risque de transmission du VIH. Elle ne se chargera pas des inséminations mais redirigera les personnes intéressées vers des cliniques habilitées. Le message éducatif est double : Sperm Positive veut aussi prouver aux personnes séropositives qu’elles peuvent donner la vie.

« Pouvoir aider les autres dans leur parcours est très gratifiant », indique un des donneurs, qui a découvert qu’il était atteint du sida en 1999 et suit un traitement depuis. « Mais je veux aussi prouver au monde que la vie ne s’arrête pas après un diagnostic de séropositivité et aider à alléger la stigmatisation. »