Qantas Airways : Un premier vol direct relie Londres à Sydney en 19 heures, un record mondial

VOYAGE, VOYAGE Le vol était un test réalisé par la compagnie Qantas Airways, pour ce qui pourrait devenir le plus long trajet au monde

M.S.

— 

L'équipe de Qantas Airways après 19 heures de vol, Sydney, le 15 novembre 2019
L'équipe de Qantas Airways après 19 heures de vol, Sydney, le 15 novembre 2019 — James D Morgan/Qantas

Bientôt la fin des escales pour voyager à l’autre bout du monde ? C’est le pari dans lequel s’est lancée la compagnie aérienne Qantas Airways qui vient aujourd’hui de compléter un vol de 19 heures et 19 minutes, décollant de Londres jeudi et qui a atterri ce vendredi midi, sans encombres. Le vol intervient à l’occasion des 100 ans de la compagnie australienne dont les célébrations ont commencé. 

Cinquante passagers, pour la plupart des employés de Qantas, étaient à bord du Boeing 787-9 Dreamliner auquel il restait encore 1 heure et 45 minutes de carburant à l’atterrissage. Ce vol fait suite à un autre essai qui a eu lieu le mois dernier, cette fois-ci de New York à Sydney qui avait mis autant de temps, mais dont le trajet faisait 1.600 kilomètres de moins. « Nous avons vu un double lever de soleil » a déclaré le directeur général de Qantas, Alan Joyce, en sortant de l’avion cite  Reuters.

Des pilotes à l'intérieur du Boeing 787 Dreamliner lors du vol Londres-Sydney, le 15 novembre 2019
Des pilotes à l'intérieur du Boeing 787 Dreamliner lors du vol Londres-Sydney, le 15 novembre 2019 - James D Morgan/Qantas

Un lancement prévu pour 2023

Ces tests font partie d’un programme appelé « Project Sunrise », dont le but est de généraliser ces vols. Dénommé ainsi en hommage aux vols qu’effectuait la compagnie aérienne durant la Seconde Guerre mondiale – assez longs pour voir observer l’aube deux fois – où Qantas évacuait alors des civils du front. Sur ces hydravions qui partaient de Perth jusqu’au Sri Lanka, qui s’appelait alors Ceylan, les trajets s’élevaient à 5.600 kilomètres pour ce qui revenait à jusqu’à 33 heures de vols non-stop !

Qantas aura tout de même besoin de l’accord des capitaines sur ce qu’adviendra de leurs contrats ainsi que le feu vert de l’autorité australienne de l’aviation pour un lancement prévu en 2023.

« Un pas dans la bonne direction »

Des recherches effectuées en amont incluant des tests cognitifs, un contrôle du niveau de mélatonine ainsi que des journaux de bords de sommeil peuvent aider à déterminer si un commandant de bord, un officier pilote de ligne ainsi que deux seconds officiers pilotes de lignes était approprié ou s’il fallait plus de personnel en cabine.

Mark Sedgwick, président de l’Association des pilotes australiens et internationaux, représentant des pilotes de Qantas, a déclaré que ces vols test étaient « un pas dans la bonne direction », mais que les données étaient probablement trop limitées pour éclairer plus largement sur gestion de la fatigue des pilotes.

Dans une note publiée en juillet, les vols sans escale de Sydney à Londres et à New York pourraient engranger 180 millions de dollars australiens de bénéfices.