Australie : Elle recueille un chiot trouvé dans son jardin, il s’agit en fait d’un dingo

CANIDÉ Le bébé dingo s’est sûrement retrouvé là par hasard, seul, après avoir été capturé par un oiseau de proie

20 Minutes avec agence

— 

Des bébés dingos (illustration).
Des bébés dingos (illustration). — Newspix/REX/SIPA

Surprise surprise ! Une Australienne qui avait recueilli un petit chien chez elle en août dernier s’est rendu compte, grâce à des tests ADN, qu’il s’agissait en fait d’un dingo, rapporte le Washington Post.

Cette habitante de Wandiligong, un village au sud-est de l'Australie, a entendu un jour le petit animal « se cacher et pleurer » dans son jardin, raconte la vétérinaire qui l’a pris en charge par la suite. « Il n’y avait aucun autre chiot aux alentours. [Elle] n’avait entendu aucun autre cri de dingo. C’était juste une petite âme esseulée dans son jardin. »

Une espèce vulnérable et en danger

Baptisé « Wandi », le chiot a été emmené chez la vétérinaire… qui a alors informé l’habitante qu’il s’agissait d’un dingo. Des tests ADN ont confirmé cette révélation. Selon la vétérinaire, le chiot aurait été capturé par un rapace avant d’être relâché, ce qui expliquerait les griffures sur son dos. L’animal a été pris en charge par l’Australian Dingo Foundation, une ONG visant à protéger l’espèce.

Le dingo est une sous-espèce de loup, majoritairement présente en Australie et au sud-est de l’Asie, et considérée comme espèce vulnérable depuis 2004. De plus, depuis plusieurs années, l’espèce a perdu de sa pureté. Aujourd’hui, 90 % des dingos australiens seraient des « hybrides », croisés avec des chiens domestiques dont ils sont très proches.