Strasbourg : Il fait poursuivre sa carrière à Jean-Jacques Goldman en Lego, le chanteur est fan

JJG Un fan alsacien de Jean-Jacques a créé l'alter-ego de son artiste préféré en Lego, qui mène sa propre carrière

Nils Wilcke

— 

Jean-Jacques Goldman est fan de son alter-ego en lego, créé en 2005.
Jean-Jacques Goldman est fan de son alter-ego en lego, créé en 2005. — Kloou
  • Un Strasbourgeois perpétue la carrière de Jean-Jacques Goldman avec un petit personnage en Lego. 
  • Sa version d'Envole-Moi, rebaptisée Envole-môa sur YouTube a dépassé les 60.000 vues. 
  • Le chanteur communique régulièrement avec le créateur de son Lego et se prend même en selfie avec lui. 

Il a beau avoir pris sa retraite des Enfoirés en 2016 après avoir annoncé une pause dans sa carrière en 2006, la carrière de Jean-Jacques Goldman se poursuit sous une autre forme.

Un bonhomme en Lego a en effet pris sa place avec la sortie d’un clip sur YouTube qui est la réplique exacte du live d’Envole-Moi, rebaptisé Envole-môa. Le tube avait été interprété en live lors de la dernière tournée du chanteur en 2002.

« Son retrait a été l’élément déclencheur »

A l’origine de cette animation en Lego bluffante, un Strasbourgeois fan de l’artiste qui n’arrive pas à se faire à l’idée que son idole ne remontera peut-être plus sur scène. « Son retrait a été l’élément déclencheur, raconte à 20 Minutes celui qui se fait appeler Kloou. Pour le clip, je cherchais une idée pour introduire un gag. On a fait le coup du problème technique. La scène s’effondre et "Lego Goldman" doit la réparer ».

Pour animer ses legos, Kloou a fait appel à un autre Strasbourgeois, Maxime Marion. Un expert en stop motion, cette technique ancestrale qui permet de faire évoluer des objets immobiles. Il a déjà réalisé des courts-métrages avec les petits personnages en plastique diffusés sur sa chaîne YouTube, comme les aventures d’Henri et Edmond ci-dessous.

« Jean-Jacques Goldman a développé une relation avec son lego »

L’intérêt des médias aidant, le clip commence à décoller sur Youtube avec 60.000 vues au compteur à ce jour. « On a même eu un média belge, c’est sympa cette reconnaissance même si on savait qu’en reprenant une star comme Jean-Jacques Goldman, on aurait du succès », confie le quadragénaire, qui a créé « Lego Goldman » en 2005. Le petit bonhomme a même son propre site Internet, « Quand la brique est bonne ».

Jean-Jacques Goldman, le vrai cette fois, a développé une relation avec son alter ego en Lego. « Quand il a annoncé son départ des Enfoirés, j’ai décidé de faire postuler "Lego Goldman" avec un CV et une affiche de concert », raconte Kloou. Ce passionné fait imprimer des billets et un livret de concert pour les envoyer au chanteur et à sa famille. Lequel répond avec un petit mot pour encourager son fan et surtout lui donne la permission d’utiliser sa musique pour son clip.

« Le clip, c’est vraiment un boulot énorme »

Jean-Jacques Goldman s’est même pris en selfie avec son alter-ego en plastique. « Je lui avais envoyé son double en Lego pour qu’il se prenne en photo avec », raconte Kloou. Silence radio du côté de l’artiste pendant six longs mois. « Je pensais qu’il l’avait perdu, explique Kloou. Et puis le 25 décembre, j’ai reçu la photo, avec mon Lego dédicacé. Un magnifique cadeau de Noël ! »

Jean-Jacques Goldman s'est pris en selfie avec son alter-ego en lego.
Jean-Jacques Goldman s'est pris en selfie avec son alter-ego en lego. - Quandlabriqueestbonne

Par contre, ne vous attendez pas à voir arriver un nouveau clip en Lego dans l’immédiat. « Le clip, c’est vraiment un boulot énorme, indique Kloou. On va faire une petite pause. Avec son acolyte Maxime Marion, le duo va tenter de mener d’autres projets en stop motion à terme. « C’est un beau CV pour la suite de l’aventure », sourit Kloou.