Inde : Des boîtes en cartons sur la tête, la technique douteuse contre la triche d’une université

SANCTIONS L’établissement a assuré que la mesure n’était pas obligatoire et que les élèves avaient donné leur accord

20 Minutes avec agence

— 

Une lycéenne pendant un examen (photo d'illustration).
Une lycéenne pendant un examen (photo d'illustration). — Pol Emile / Sipa

La direction de Baghat Pre-University College (Inde) a présenté ses excuses après avoir demandé aux étudiants qui passaient leurs partiels de chimie de se mettre un carton sur la tête. Ajourée au niveau du visage, la boîte avait pour but d’empêcher les élèves de copier sur leur voisin, rapporte Times of India ce samedi.

Des photos de la salle d’examen ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux, provoquant de vives réactions des internautes mais aussi des autorités académiques. Le directeur du conseil des collèges pré-universitaires a même déploré « une idée inhumaine ». Il explique s’être rendu dans l’établissement dès qu’il a eu connaissance de cette pratique. « J’ai ordonné à la direction de cesser ce procédé et je leur ai adressé un avertissement. J’envisage des mesures disciplinaires à leur encontre », indique-t-il au média anglophone indien.

Pas de harcèlement, selon l’école

Les responsables du collège ont mis fin à l’utilisation de cette méthode, selon Times of India. Ils nient cependant avoir voulu « harceler les étudiants ». « Nous avons appliqué cette idée afin de faire diminuer les mauvaises pratiques. (…) Nous en avons parlé avec les étudiants et avons demandé leur accord », précise un des directeurs de l’établissement, MB Sateesh.

Pour se défendre, il déclare que tous les adolescents ne portent pas forcément de boîte en carton sur la tête, comme le montrent certains clichés. Beaucoup d’entre eux ont enlevé ce dispositif anti-triche « après 15 ou 20 minutes d’épreuves ». Il a aussi ajouté que « l’ensemble des élèves ont reçu l’instruction de s’en débarrasser au bout d’une heure. »