Belgique : Y aura-t-il vraiment un championnat du monde de pet à Liège ?

INSOLITE Plus de 3.000 personnes se sont inscrites pour participer au « premier championnat mondial de caisse du siècle »

Mikaël Libert

— 

La ville de Liège, en Belgique (illustration).
La ville de Liège, en Belgique (illustration). — ISA HARSIN/SIPA
  • Samedi, un championnat du monde de pet aura lieu à Liège, en Belgique.
  • Des milliers de personnes sont intéressées par cet événement Facebook.
  • Ce qui devait se limiter à une blague sur Internet va effectivement se tenir.

Un événement dans le vent. Samedi, le Palais des congrès de Liège, en Belgique, est censé accueillir une manifestation un peu particulière : le « premier championnat mondial de caisse du siècle ». Sur la page Facebook de l’événement, des milliers de personnes se sont inscrites pour participer à cette aventure sportive inédite. Un succès auquel l’organisateur ne s’attendait pas et qui pourrait finalement donner corps à ce qui n’aurait jamais dû être autre chose qu’une grosse blague.

Pour le coup, et on comprend aisément pourquoi, cette initiative est totalement inédite. Il y a bien eu quelques pétomanes célèbres dont au moins un, Joseph Pujol, un Marseillais mort en 1945, est parvenu à faire carrière grâce à son talent. Et si tout le monde est sujet aux flatulences, peu de gens sont capables de les déclencher sur commande : « Samedi, ce sera l’occasion de se mesurer à d’autres concurrents pour tenter de remporter le prix de la vrai et certifiée caisse du siècle », s’amuse Marc, un infirmier de 46 ans, organisateur du championnat.

« C’était une blague et pourtant ça a marché »

En février dernier, il a créé la « Fédération du pet », une étape administrative indispensable pour monter son événement : « Au début, j’étais tout seul, mais j’ai rapidement dû recruter des bénévoles pour m’aider lorsque j’ai constaté l’ampleur que prenait le phénomène », se souvient-il. Sans doute attirés par la possibilité de retirer un peu de gloire d’une chose dont on ne se vante pas habituellement, ce sont en effet plus de 3.300 personnes qui ont confirmé leur venue et plus de 11.000 qui se déclarent intéressées. « Dont beaucoup de Français », assure Marc.

L’aventure est partie d’un constat étonnant : « Il y a quelques mois, avec des amis, on s’étonnait que certaines manifestations loufoques puissent rencontrer du succès. Il y avait eu ce festival de la doudoune à Liège en plein été par exemple », explique Marc. Du coup, il s’est dit qu’il allait tenter l’impossible et voir si la mayonnaise allait prendre. « Bien sûr que c’était une grosse blague le championnat de pet, et pourtant, ça a marché », poursuit-il. Si bien d’ailleurs, que Marc a été contacté par les organisateurs de la fête de la bière : « La fête se tient le même jour que le championnat, ils avaient sûrement peur qu’on leur fasse de l’ombre », sourit-il.

Au contraire de l’instigateur du festival de la doudoune, qui n’a pas assumé, Marc a décidé d’aller jusqu’au bout : « Le championnat aura bien lieu samedi, dans une annexe du Palais des Congrès. Mais je m’attends à voir davantage de spectateurs curieux que de participants », concède-t-il. Pour ceux qui souhaitent quand même concourir, Marc a noué un partenariat avec un supermarché local qui propose une réduction sur les boîtes de cassoulet la veille de l’événement.