Etats-Unis : La gentillesse va être étudiée par un institut universitaire en Californie

TRÈS SÉRIEUX L’Institut Bedari veut être « un antidote au contexte politique mondial actuel, à la violence et aux tensions »

20 Minutes avec agences

— 

Un homme tient une pancarte «You are loved» (tu es aimé·e) aux Etats-Unis.
Un homme tient une pancarte «You are loved» (tu es aimé·e) aux Etats-Unis. — Lora Scripps/AP/SIPA

La gentillesse, nouveau champ d’études à l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). La fac américaine a lancé ce mercredi son Institut de la Gentillesse, pour étudier les petits actes sympas et généreux du quotidien.

L’institut, baptisé Institut Bedari, aura une « approche interdisciplinaire pour comprendre la gentillesse ». Les travaux mélangeront ainsi l’évolution, la biologie, la psychologie, l’économie, la culture et la sociologie, précise un communiqué de UCLA.

Une gentillesse contagieuse

Cet institut cherche à être « un antidote au contexte politique mondial actuel, à la violence et aux tensions », explique le doyen du département des sciences sociales. « Nous vivons tous dans un monde où l’humanité découvre et met en œuvre la gentillesse qui est en chacun de nous », ajoute dans le communiqué Matthew Harris, cofondateur de l’institut.

« Il faudra beaucoup de recherches pour comprendre pourquoi la gentillesse peut être aussi rare dans le monde moderne », poursuit-il. Des études scientifiques ont déjà montré que des actes de gentillesse avaient un impact très positif sur la santé physique et mentale de leurs auteurs et qu’ils pouvaient être « contagieux » pour ceux qui en sont témoins.