20 Minutes : Actualités et infos en direct
INSOLITEArrêté pour avoir acheté deux billets d'avion sans intention de voyager

Singapour : Il achète deux billets d’avion pour accompagner sa femme en salle d’embarquement et se fait arrêter

INSOLITELe jeune homme de 27 ans avait acheté un billet uniquement pour rester auprès de son épouse jusqu’au dernier moment et n’avait « aucune intention de quitter Singapour »
Singapour : Il achète deux billets d’avion pour accompagner sa femme en salle d’embarquement et se fait arrêter (Illustration)
Singapour : Il achète deux billets d’avion pour accompagner sa femme en salle d’embarquement et se fait arrêter (Illustration) - Caro / Schuelke/SIPA
Naomi Mackako

Naomi Mackako

Un homme a été arrêté à l’aéroport Changi de Singapour​ pour avoir acheté deux billets d’avion afin de pouvoir accompagner sa femme jusqu’aux portes de l’appareil, rapporte CNN.

Selon la police, le jeune homme de 27 ans avait acheté un billet uniquement pour accompagner sa femme jusqu’à l’avion et n’avait « aucune intention de quitter Singapour ». « Les passagers qui entrent dans les zones de transit avec une carte d’embarquement ne devraient s’y trouver que pour se rendre à leur prochaine destination », a écrit la police dans une publication sur Facebook.



Un aéroport qui n’attire pas que des voyageurs

L’aéroport Changi de Singapour attire de nombreux visiteurs et certains ne s’y rendent pas pour prendre l’avion. La chaîne américaine rapporte que des individus ont acheté des billets remboursables qu’ils ont annulés avant le décollage, juste après avoir pu profiter de l’aéroport. En 2016, un Malaisien y a passé 18 jours. Grâce à ses cartes d’embarquement, il a pu entrer dans neuf somptueux salons de l’aéroport.

L’utilisation abusive de cartes d’embarquement est un délit à Singapour, où les zones de transit sont considérées comme « protégées ». Commettre un tel délit peut conduire à une amende pouvant atteindre 20.000 dollars singapouriens (environ 13.000 euros) ou une peine de deux ans d’emprisonnement. Depuis le début de l’année 2019, 33 personnes ont été arrêtées, rapporte CNN.

Sujets liés