Guyane : Un Polonais interpellé en possession d’une centaine de mygales

INSECTE Il transportait illégalement 38 mygales adultes, une cinquantaine de jeunes mygales, ainsi que des cocons de mygale contenant à minima une cinquantaine de mygalons

20 Minutes avec AFP
— 
Une mygale. Illustration.
Une mygale. Illustration. — Danny de Bruyne

Un Polonais transportant illégalement une centaine de mygales dans son bagage a été interpellé par les douanes à l’aéroport de Cayenne en Guyane, a confirmé samedi la préfecture de Guyane.

Ce passager qui transportait illégalement « 38 mygales adultes, une cinquantaine de jeunes mygales, ainsi que des cocons de mygale contenant à minima une cinquantaine de mygalons », a été interpellé par les douanes le 25 août, selon la préfecture. L’homme qui s’apprêtait à embarquer sur un vol Cayenne-Orly, avait renfermé les mygales vivantes, dans « des bouteilles en plastique » cachées dans son bagage. Selon la préfecture de Guyane, le voyageur s’est défini comme un « passionné d’insectes ». Il a fait l’objet d’une « retenue douanière de 600 euros » selon Guyane 1ère.

Une biodiversité dix fois plus importante qu’en France métropolitaine

Selon l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), « le transport des scorpions et mygales », « vivants » par avion vers Paris n’est pas interdit, mais « réglementé », dans un contexte où de nombreux collectionneurs d’insectes viennent du monde entier en Guyane, territoire où la biodiversité est dix fois plus importante qu’en France métropolitaine.

Certaines espèces bénéficient d’un « statut de protection » avancé, c’est le cas par exemple de certaines mygales, des titans géants, impressionnants coléoptères qui peuvent atteindre 16 cm, ou encore du caïman noir, du jaguar et du puma, tous trois considérés par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme des « espèces menacées ».