Les pis d’une vache laitière trop suggestifs et censurés sur Twitter ?

ET PIS QUOI ENCORE La photo d’une éleveuse aveyronnaise a été masquée pour certains twittos. Apparemment, les pis de sa vache Meringue pourraient choquer les bonnes mœurs

H.M.

— 

Une vache limousine comme Meringue. Illustration.
Une vache limousine comme Meringue. Illustration. — V. Monconduit - PixaBay

Meringue, une jeune vache laitière de l'Aveyron était déjà célèbre dans son pré pour une particularité anatomique : elle a cinq pis au lieu de quatre habituellement. Mais sa notoriété dépasse son élevage de Pruines depuis qu’elle a fait l’objet d’un « signalement » de Twitter.

L’affaire, repérée par France 3 Occitanie, commence le 20 août quand sa propriétaire, Marie-Amélie Viargues, qui a l’habitude de raconter les joies de son métier sur Twitter poste en faisant de l’humour au moment de la traite une photo montrant la fameuse mamelle en trop.

Sauf que tous les twittos n’ont pas pu en sourire. Car la photo, au contenu jugé sûrement trop suggestif dans sa forme par un algorithme, a été classée comme contenu possiblement « offensant ». Tous les abonnés qui ont dans leurs paramètres un filtre pour les prémunir d’un contenu choquant ont été privés des pis de la vache limousine.

Un message de soutien à l'éleveuse.
Un message de soutien à l'éleveuse. - Capture ecran Twitter

L’éleveuse a protesté, ses amis se sont émus de cette mystérieuse censure de la nature. « Cachez ce pis que je ne saurais voir », plaisante même un internaute.