Inde: Un Etat demande de planter des arbres pour pouvoir obtenir une autorisation de port d'arme

ARMES Planter des arbres ne garantit pas d’obtenir le permis de port d’arme mais seulement l'étude du dossier

Naomi Mackako

— 

Une plante germée. Illustration.
Une plante germée. Illustration. — Pexels

L’Etat du Pendjab dans le Nord de l’Inde a décidé de soumettre la délivrance du port d’arme à une drôle de condition. Les candidats à ce permis devront planter au moins dix arbres s’ils veulent pouvoir y prétendre, rapporte la BBC.

La nouvelle mesure a été mise en place depuis dix mois dans le district Ferozepur. « Les Pendjabis adorent les voitures, les armes et les téléphones portables. Qu’ils deviennent des fous du jardinage aussi », a déclaré au média britannique le commissaire du district Chander Gaind. Et de poursuivre : « Les routes ont été élargies à un rythme [rapide] et les arbres coupés en très grand nombre, il était donc nécessaire [de trouver le moyen de palier ce problème] ». L’ordonnateur a ajouté que les candidats sont tenus de soumettre des selfies d’eux-mêmes avec les pousses d’arbres.

Un suivi de l’évolution de l’arbre

Cependant, planter des arbres ne garantit pas d’obtenir le permis de port d’arme​ mais seulement une étude de dossier. La décision a été rendue publique le 5 juin dernier et déjà de nombreuses personnes ont soumis leur dossier. Des centaines de demandes et selfies auraient déjà été envoyées au bureau de Chander Gaind. Un mois après, les candidats devront envoyer des clichés de suivi supplémentaires pour prouver qu’ils prennent grand soin de l’arbre planté.