Brésil: L'ambassade israélienne cache du homard, un plat non casher, sur une photo

PHOTOSHOP BAS DE GAMME Le cliché a été grossièrement photoshoppé pour masquer le crustacé

20 Minutes avec agences

— 

Du homard (illustration).
Du homard (illustration). — Jean-Claude Urbain

Cachez ce homard que je ne saurais voir ! L’ambassade d’Israël au Brésil est la risée des réseaux sociaux après avoir grossièrement masqué un homard, nourriture non casher, d’une photo partagée sur Twitter.

Publié sur le compte de l’ambassade, le cliché montre l’ambassadeur israélien Yossi Shelley attablé avec le président brésilien Jair Bolsonaro avant la finale de la Copa America de football. Dans les assiettes, du homard a été maladroitement masqué par des traces noires, comme si elles avaient été rajoutées au feutre.

L’ambassade ne réagit pas

« Le homard a été censuré ! », plaisante un internaute dans le millier de commentaires qu’a provoqué la photo de l’ambassade. Un autre utilisateur a partagé un montage photo où un plat de viande et de riz est venu remplacer le crustacé non casher.

Contactée par l’AFP pour savoir ce qui l’avait poussée à modifier la photo, l’ambassade n’a pas souhaité répondre aux questions. Dans la tradition juive, les poissons à arêtes et à écailles peuvent être consommés, mais pas les fruits de mer et les crustacés.