Charente-Maritime: Des enfants brûlés au deuxième degré en jouant avec des feuilles et des fruits de figuier

SANTE Une dizaine d'enfants a joué avec des figues et des feuilles de l'arbre pendant plusieurs jours durant une classe découverte sur l'île d'Aix

M.B.

— 

Des figues
Des figues — ALLILI Mourad/SIPA

Ils étaient en classe découverte sur l’île d’Aix. Quelque dix enfants de l’école Plaisance à Tonnay-Charente, près de Rochefort (Charente-Maritime), ont été brûlés au deuxième degré après s’être amusés sous un figuier pendant plusieurs jours durant leur séjour, fin mai, a révélé Sud Ouest lundi.

Ils avaient notamment ramassé des figues tombées au sol, et les avaient pressées dans leurs mains. Résultat : des mains et des avant-bras rouges, enflés et recouverts de cloques. Les trois enfants les plus atteints avaient aussi du mal à plier les doigts.

La sève de figuier est phototoxique

Ils ont été transportés aux urgences de La Rochelle. Le diagnostic est tombé après les premières analyses: il s'agissait d'une phytophotodermatose (une irritation qui intervient après un contact avec un certain type de plantes). Ce n’était donc pas une allergie. La sève de figuier est en effet phototoxique, et conjuguée à une exposition au soleil, elle peut provoquer une réaction cutanée.

Tous les enfants ont pu reprendre l’école il y a une quinzaine de jours seulement. Les plus touchés devront porter des gants anti-UV et des pansements pendant deux ans.