VIDEO. Bordeaux: Ils font leur vin dans un ancien blockhaus allemand

VITICULTURE Les Chais du Port de la Lune proposent le premier chai urbain de Bordeaux. Un projet viticole installé dans un blockhaus allemand

Clément Carpentier

— 

Les Chais du Port de la Lune produisent quatre vins dans le blockhaus.
Les Chais du Port de la Lune produisent quatre vins dans le blockhaus. — Clément Carpentier / 20 Minutes
  • Un projet viticole vient de s’installer dans un blockhaus de la Seconde Guerre mondiale à Bordeaux.
  • Les Chais du Port de la Lune y élèvent et stockent leur vin dans un endroit idéal au niveau thermique et humidité.
  • L’exploitation espère produire 30.000 bouteilles par an d’ici 2021.

Sur son blockhaus, Laurent est en plein travaux : « Il y a quelques infiltrations », précise-t-il en descendant de celui-ci. Tout est encore un peu en chantier dans ce petit recoin de la cité Claveau dans le quartier Bacalan à  Bordeaux. Un quartier où l’on retrouve pas moins de six bunkers autour de la base sous-marine construite par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale. Et plus de 70 ans après, certaines essaient de donner une deuxième vie à ces endroits…

« Ce sont des amis architectes qui m’ont parlé de ce blockhaus alors qu’à l’époque après de nombreuses années dans des exploitations, j’avais décidé de lancer ma propre production. Mais je faisais ça chez moi puis dans un garage et ce n’était pas très légal », explique le cofondateur des Chais du Port de la Lune. Alors il y a un an, il se lance dans l’aventure avec son associée finlandaise, Annica Hapaa, juriste dans le vin.

Un endroit original mais parfait pour le vin

Dans un premier temps, ils récupèrent du raisin auprès de viticulteurs de toute la France en petite quantité. Celui-ci peut venir des Corbières ou du Beaujolais. Il passe ensuite par le pressoir artisanal de Laurent et ses cuves dans un garage à quelques mètres du bunker avant enfin rejoindre ce dernier pour la fermentation :

C’est un lieu parfait pour élever et stocker le vin au niveau thermique. Le taux d’humidité est aussi excellent puisqu’on est proche des 80 %. En fait, c’est simple, on recrée une cave mais en plein centre-ville. »

Le bunker allemand fait 200m²
Le bunker allemand fait 200m² - Clément Carpentier / 20 Minutes

Pendant près de six mois, le vin fermente dans la trentaine de fûts installée dans l’une des pièces du blockhaus de 200 m². Dans deux autres compartiments, on retrouve la mise en bouteille et la cave. Tout ça sous deux mètres de béton.

Une démarche également éducative

Derrière cette aventure, il y a aussi une démarche pour les cofondateurs : « Bien sûr, il y a ce côté original mais nous ne sommes pas là pour faire croire aux gens que notre vin est meilleur parce qu’il est dans un blockhaus (rires). L’idée, c’est surtout d’avoir trouvé un lieu en centre-ville et d’être proche du consommateur pour qu’il ait envie de venir nous voir. C’est ce côté éducatif qui nous intéresse ! »

Le vin fermente pendant près de six mois dans une pièce du blockhaus.
Le vin fermente pendant près de six mois dans une pièce du blockhaus. - Clément Carpentier / 20 Minutes

L’exploitation propose pour le moment quatre vins avec des bouteilles à environ 15 euros que l’on peut retrouver dans des restaurants bordelais ou chez des cavistes. Une boutique en ligne devrait voir le jour dans les prochains mois. L’objectif pour Les Chais du Port de la Lune est d’écouler 20.000 bouteilles en 2020 puis 30.000 en 2021.