Allemagne: Un village prive un festival néonazi de bière en rachetant tout le stock du supermarché

ACTION, RÉACTION Les habitants ont aussi placardé des affiches et rendu hommage à des migrants noyés en déposant des paires de chaussures dans les rues

20 Minutes avec agence

— 

Un verre de bière (illustration).
Un verre de bière (illustration). — KROD/WPA/SIPA

La petite commune d’Ostritz, à l’est de l’Allemagne, a décidé d’agir en apprenant qu’un festival de musique néonazi devait se tenir dans le village. Tous les habitants se sont réunis pour priver les festivaliers d’une denrée essentielle : la bière.

Tous les locaux se sont ainsi rendus au supermarché local pour acheter toute la bière disponible, afin que les militants de Schild und Schwert (« Bouclier et Epée ») ne puissent en avoir, rapporte le HuffPost.

Des chaussures et des émojis caca

En premier lieu, une décision du tribunal administratif de Dresde a interdit la vente d’alcool lors du festival, étant donné la nature violente de certains individus appartenant à ces mouvances d’extrême droite. La police locale a donc saisi en amont 4.400 litres de bière sur le site.

Et les habitants ont pris le relais en achetant les 120 caisses du rayon bières du supermarché. Ils ont aussi installé de nombreuses paires de chaussures dans certaines rues, en hommage aux 2.262 migrants noyés en Méditerranée en 2018.

Enfin, des panneaux avec l’émoticône « caca » ont été affichés avec la mention « ça ne sent pas bon » et un « contre-festival » prônant la paix a été organisé en même temps que l’événement néonazi.