VIDEO. Rennes: Qui veut s’offrir un vieux tacot entièrement «pimpé»?

ENCHÈRES Quatorze véhicules improbables seront mis en vente pour la bonne cause ce lundi à La Mézière

Jérôme Gicquel

— 

Après une présentation au public lundi matin, les 14 véhicules seront vendus aux enchères à partir de midi près de Rennes.
Après une présentation au public lundi matin, les 14 véhicules seront vendus aux enchères à partir de midi près de Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Les équipes de Renault ont transformé des voitures bonnes pour la casse en bolides improbables.
  • Quatorze de ces engins seront vendus aux enchères ce lundi près de Rennes.
  • L’argent récolté sera reversé au profit d’une association caritative.

Une vieille Renault Clio transformée en porte-avions, une Twingo bonne pour la casse qui reprend vie sous la forme d’une auto tamponneuse. Dans la salle des ventes de la société Alcopa Auction à La Mézière au nord de Rennes, on se croirait presque dans «Pimp My Ride», cette émission culte de MTV où de vieilles voitures déglinguées étaient customisées en mode bling-bling.

C’est à ce petit jeu que sont livrés pendant plusieurs mois des collaborateurs de chez Renault à l’occasion du challenge Crazy Ride Game. L’objectif : transformer une voiture en fin de vie en véhicule totalement délirant avec un budget de seulement 2.000 euros.

Un utilitaire transformé en cour de récréation

Pour cette deuxième édition, les équipes s’en sont encore données à cœur joie, rivalisant d’imagination pour épater la galerie. Comme les équipes du concessionnaire Renault de Lyon-Rillieux qui ont customisé un utilitaire en cour de récré pour les enfants. Ou celle du Pont d’Aquitaine qui « pimpé » une vieille Kangoo pour en faire un fourgon pénitentiaire pour les Dalton.

Une fois le challenge passé, les 14 véhicules vont être vendus aux enchères ce lundi en Bretagne. C’est le commissaire-priseur Xavier Gauducheau qui sera chargé de la vente, et ce pour la deuxième année de suite. « On s’interrogeait un peu l’an passé sur le profil des acquéreurs. Mais au final, on s’est aperçu que ces bolides pouvaient intéresser des collectionneurs. Ou alors des centres commerciaux ou des garages pour animer leurs lieux de vente », indique-t-il.

Interdit de conduire ces engins sur la route

Car, même si cela est tentant, il faut savoir que vous ne pourrez pas vous rendre au travail ou partir en vacances au volant de ces bolides. « Ces véhicules n’ont pas de carte grise et ne peuvent donc pas rouler sur la route, sauf sur un circuit », précise Xavier Gauducheau.

Pour la vente aux enchères, qui débutera sur les coups de midi, la mise à prix de chaque voiture est fixée à 100 euros. « La plus chère était partie à 1.500 euros l’an dernier, on espère faire encore mieux », indique le commissaire-priseur. Tout l’argent de la vente sera ensuite reversé à l’association caritative Les collectionneurs ont du cœur.