Un ours noir. Illustration
Un ours noir. Illustration — Mark Ralston AFP

TRISTE

Etats-Unis: Trop habitué aux humains, un ours noir abattu dans un parc

Les visiteurs du parc le nourrissaient et prenaient des selfies avec lui

Les autorités américaines ont dû se résoudre récemment à abattre un ours noir dans l’Oregon (Etats-Unis), car il représentait une menace pour les habitants. L’animal était devenu trop proche des gens, qui s’étaient habitués à sa présence, rapporte le Statesman Journal relayé par Ouest-France.

Mi-juin, la police avait posté un message de prudence sur Twitter, invitant le public à ne pas trop s’approcher de l’ours, âgé de 2 à 3 ans. Mais rien n’y a fait. De nombreux visiteurs du parc de Scoggins Valley s’approchaient, nourrissaient l’animal et prenaient des selfies avec lui.

« Il était très clair que l’animal était trop habitué »

Des biologistes ont donc décidé de déplacer la bête afin d’éviter un drame. L’ours était tellement habitué aux hommes qu’il n’a même pas tenté de fuir quand le groupe s’est approché de lui. « Il était très clair que l’animal était trop habitué, explique l’un des biologistes. Cela représentait un risque pour la sécurité des personnes et nous avons dû l’abattre. »

L’animal pouvait pourtant parfaitement vivre en autonomie. « Personne n’a envie que les ours soient tués, en particulier leurs fans », a déclaré un responsable local au Statesman Journal, qui s’est dit « triste » de cette fin : « Ce sont les interactions humaines qui ont finalement conduit à sa fin tragique. » Chaque année, plusieurs animaux sont ainsi abattus pour protéger les populations locales américaines, rappelle Ouest France.