Royaume-Uni: La passagère d'un avion confond l'issue de secours avec la porte des toilettes

OUPS Ce geste d’étourderie a provoqué le déploiement des toboggans d’urgence et un retard du vol PK 702, qui se préparait à relier Manchester à Islamabad

20 Minutes avec agence

— 

Un avion de la compagnie Pakistan International Airlines (Illustration).
Un avion de la compagnie Pakistan International Airlines (Illustration). — Gary Dawson/Shutterstoc/SIPA

Une passagère d’un vol de Pakistan International Airlines (PIA) a confondu la porte des toilettes avec celle… de l’issue de secours. L’incident a eu lieu ce vendredi soir à l’aéroport de Manchester (Royaume-Uni).

Le Boeing 777 qui devait effectuer la liaison jusqu’à Islamabad (Pakistan) se trouvait encore sur le tarmac au moment où la passagère a ouvert la porte, raconte The Independent. Mais l’avion se préparait à décoller.

Les toboggans se déploient

Les passagers n’avaient donc pas le droit de se déplacer à ce moment-là et des membres du personnel navigant devaient se trouver à proximité de chaque sortie de secours. Ce n’était pourtant pas le cas, et la voyageuse distraite a pu, en toute tranquillité, ouvrir la lourde porte à l’arrière de l’appareil. Les toboggans ayant été armés, le geste de la passagère a déclenché leur déploiement et leur gonflage. Un dispositif qui a permis à l’étourdie de ne pas faire une chute de plusieurs mètres.

Mais l’incident a également provoqué le débarquement de l’ensemble des voyageurs du vol PK 702 et la perturbation de plusieurs autres liaisons partant ou arrivant à l’aéroport de Manchester. Les passagers pour Islamabad n’ont finalement décollé que le lendemain matin. Tous n’ont d’ailleurs pas pu prendre place à bord de l’appareil.

Une enquête diligentée par la compagnie

Le système d’évacuation du Boeing 777 avait en effet dû être désactivé et dans ces conditions, le nombre maximum de passagers que l’avion peut transporter est moins élevé. Trente-huit personnes ont donc accepté de prendre un vol encore plus tardif, et certaines d’entre elles ont eu la mauvaise surprise d’apprendre à leur arrivée que leurs bagages étaient restés à Manchester.

La direction de la compagnie aérienne a indiqué qu’une enquête avait été diligentée pour comprendre dans quelles conditions la porte de l’avion avait ainsi pu être ouverte. « Nous conseillons vivement aux passagers de suivre les instructions de sécurité car de tels incidents entraînent des désagréments pour des centaines d’autres passagers », a tweeté PIA ce samedi.