Royaume-Uni: Le pion manquant d'un échiquier acheté 5 livres en valait en fait un million

TRÉSOR La figurine, achetée en 1964 par le grand-père de l’actuel propriétaire, date de l’époque médiévale

Naomi Mackako

— 

Répliques des figurines de Lewis. Quatre figurines manquent toujours au trésor.
Répliques des figurines de Lewis. Quatre figurines manquent toujours au trésor. — Ludmiła Pilecka/Wikimedia

Un pion d’échec datant du Moyen-Age, manquant depuis près de 200 ans, pourrait rapporter 1 million de livres aux enchères, rapporte The Guardian. La pièce de grande valeur, un gardien un peu usé et auquel il manque l’œil gauche -équivalent d’une tour sur un échiquier moderne, a été acheté par un antiquaire en 1964 à Édimbourg, en Ecosse.

L'objet a été conservé pendant des décennies par les descendants de l’acquéreur. L’homme aujourd'hui décédé pensait à l’époque avoir acheté un cavalier antique. C’est un expert de Sotheby’s, la société de ventes aux enchères, qui a évalué la pièce et révélé à la famille – qui souhaite garder l’anonymat – qu’elle avait en sa possession un véritable trésor qui pourrait lui rapporter entre 600.000 et un million de livres sterling. 

Symboles de la civilisation européenne

Chouchous du British Museum et du National Museum of Scotland, les figurines de Lewis sont considérées comme des « symboles importants de la civilisation européenne », rapporte la BBC. A l’origine, les figurines ont été découvertes en 1831 sur l’île de Lewis. Quatre pièces manquent toujours au jeu d’échecs.

Les figurines de Lewis ont inspiré l’émission pour enfants Noggin The Nog mais aussi une partie d’Harry Potter à l’école des sorciers.