Loire-Atlantique: Attention! Une buse s'attaque aux joggeurs dans le vignoble nantais

VIGILANCE La commune du Pallet, en Loire-Atlantique, appelle les coureurs à pied à la prudence

J.U.

— 

Un buse variable, espèce très répandue dans toute la France et particulièrement en Alsace, en plein vol.
Un buse variable, espèce très répandue dans toute la France et particulièrement en Alsace, en plein vol. — Christels / Pixabay / Creative Commons.

« Soyez vigilants lors de vos sorties. N’hésitez pas à en informer vos proches. » Voilà le message qui circule depuis quelques jours chez les amateurs de jogging du vignoble nantais. La mairie du Pallet, commune de Loire-Atlantique, a en effet appelé à la vigilance sur les réseaux sociaux : depuis quelques jours, une buse s’attaque aux coureurs dans le secteur du Pé de Sèvre.

« Elle plonge sur vous et vous griffe sur le crâne », témoigne même Julien sur le compte Facebook de la mairie. Il raconte avoir croisé la route du rapace « lors de deux séances de course à pied ». « Elle est actuellement en période de nidification avant l’été, ce qui explique son attitude agressive », précise la mairie.

Défendre sa progéniture

Plusieurs cas similaires sont régulièrement recensés, à cette période de l’année, un peu partout en France. Après construction de son nid, la buse variable peut en effet attaquer pour défendre sa progéniture près de son repaire. « Lorsque ses petits ne peuvent pas encore voler, après l’éclosion », précisait à 20 Minutes l’an dernier Alexandre Gonçalves, chargé de mission à la Ligue de protection des oiseaux (LPO) en Alsace.

Si sa nidification dure globalement d’avril à août, la vigilance de la buse est plus intense de mai à juillet (des dates qui varient suivant son milieu naturel et la météo), et ce jusqu’à 500 mètres de son nid. Elle se méfie surtout des coureurs, qu’elle voit visiblement plus comme un danger que les marcheurs ou les cyclistes.