Canada: Un fugitif se moque et donne sa position dans un message Facebook, la police l'arrête

PAS MALIN L'homme a clairement indiqué sa position en écrivant à une chaîne télévisée

20 Minutes avec agences

— 

Image d'illustration de la police à Montréal, au Canada.
Image d'illustration de la police à Montréal, au Canada. — Julien BESSET / AFP

Il s’est livré tout seul. Un homme recherché par la police a été arrêté dans une ville près de la Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada. Le maladroit a lui-même révélé sa position en envoyant un message Facebook à la chaîne locale qui avait diffusé son avis de recherche.

En voyant sa photo sur le site de la chaîne télévisée CFJC Today, Jessie Kowalchuk leur a envoyé un message sur Facebook. « Alerte info, bande d’abrutis », a-t-il écrit, selon un article de la chaîne ce mardi. « Je suis à Edmonton et ne reviendrai pas. »

Un message « très désobligeant »

La chaîne a immédiatement informé les autorités. Ces dernières ont alors demandé à étendre le mandat, valable pour la Colombie-Britannique, à la province voisine de l’Alberta, où se situe Edmonton. Le 10 mai, la police locale a retrouvé et arrêté Jessie Kowalchuk. Il a été renvoyé à Kamloops, où il est accusé de plusieurs délits pour manquement aux obligations de sa liberté conditionnelle.

La porte-parole de la police fédérale de Kamloops s’est dite « très satisfaite » de cette arrestation. « Le ton de son message était très désobligeant, disant que la police fédérale avait raté son coup. » Elle a poursuivi en précisant que les personnes recherchées « ne peuvent pas déménager pour éviter leurs problèmes juridiques ». « Tôt ou tard, la police les retrouvera », a-t-elle conclu.