Australie: Bientôt un couvre-feu pour les chats?

ANIMAUX La nouvelle loi envisage également des sanctions pour les propriétaires de chiens bruyants et dangereux

Naomi Mackako

— 

Des chatons. Illustration.
Des chatons. Illustration. — RitaE

La ville de Perth en Australie, pourrait imposer un couvre-feu aux chats, rapporte The Independent. Ils seraient responsables de la disparition de millions d’oiseaux et reptiles chaque année en Australie.

La capitale de l’Australie-Occidentale envisage d’interdire aux chats domestiques de se promener dans les rues après le coucher du soleil. Cette mesure fait partie des modifications de la législation du Cat Act de 2011. Ces dernières années, le nombre de plaintes concernant des animaux errants a augmenté en Australie.

Des saucisses empoisonnées pour tuer les chats sauvages

La situation deviendrait d’autant plus grave, que les chats représenteraient une menace pour les espèces indigènes. En réponse à ce problème, en avril dernier, le gouvernement australien a mis en place un plan visant à éliminer des millions de chats sauvages d’ici 2020. En consommant les saucisses empoisonnées distribuées par des agents, les félins mourraient en l’espace de 15 minutes, rapporte le New York Times. Les chats domestiques devront dorénavant être gardés à l’intérieur des foyers ou d’enclos dès la tombée de la nuit.

Dans le cadre de cette nouvelle loi, les sanctions à l’égard des propriétaires de chiens trop bruyants ou dangereux pourraient être durcies. Depuis 2013, les propriétaires dont les chiens n’ont pas un comportement adapté à la vie en communauté peuvent avoir une amende maximale de 10.000 dollars ou une peine de 12 mois d’emprisonnement. Selon PerthNow, tous les jours, les hôpitaux de la ville soignent environ 25 personnes ayant été mordues par un canidé.

Désemplir les refuges pour animaux

David Templeman, ministre des gouvernements locaux, a expliqué que cette nouvelle législation était dans l’intérêt de la communauté. Qu’elle permettra d’encourager la possession responsable d’animaux, de désemplir les refuges pour animaux mais aussi de faire diminuer le nombre d’euthanasies.

Selon une étude de 2017, publiée dans la revue Biological Conservation, chaque année 377 millions d’oiseaux et 649 millions de reptiles seraient tués par des chats en Australie.