Grande-Bretagne: Le record d'une marathonienne invalidé car elle ne portait pas de robe

RECORD Jessica Anderson a couru en pantalon d’infirmière alors que le « Guinness » exigeait un costume d’infirmière en robe

Naomi Mackako

— 

L'infirmière britannique a bouclé le marathon de Londres avec 32 secondes d'avance sur le précédent record. Image d'illustration.
L'infirmière britannique a bouclé le marathon de Londres avec 32 secondes d'avance sur le précédent record. Image d'illustration. — SAM7682

Jessica Anderson pourrait être la nouvelle détentrice du record du monde du marathon en tenue d’infirmière. La Britannique a franchi la ligne d’arrivée en trois heures, huit minutes et 22 secondes, soit 32 secondes de moins que le record précédent. Mais le Guinness World Record (GWR) a invalidé son record en raison d’un problème de costume.

Jessica Anderson est bien celle qui a avalé les 42 kilomètres de course le plus rapidement. Mais faute de costume adéquat, le titre de championne du monde pourrait bien lui échapper. Celle qui exerce depuis près de sept ans au Royal London Hospital a pourtant couru avec sa tenue d’infirmière classique : en blouse bleue et pantalon assorti.

Une infirmière confondue avec un médecin

« Les règles du Guiness World Record disposent que l’uniforme d’infirmière doit inclure une robe bleue ou blanche, un tablier blanc, et une coiffe blanche. Jessica Anderson avait été prévenue [en février] que son uniforme pouvait être confondu avec celui des médecins », rapporte The Guardian. Son uniforme d’infirmière ressemblait plus à celui d’un médecin dont un record distinct existe déjà, selon le GWR.

« J’ai été très surprise de découvrir que ma candidature avait été rejetée. Certaines des infirmières avec lesquelles je travaille portent des robes, mais la plupart du temps, nous portons surtout des blouses ou une tunique et un pantalon », a déclaré Jessica Anderson au Runner's World. Et d’ajouter que l’uniforme exigé par le livre de référence « n’est pas représentatif de ce que portent les infirmières tous les jours ». « Tout cela a un impact sur la perception des infirmières par le public », a souligné Jessica Anderson auprès de la BBC.

Après l’indignation suscitée par l’exigence de porter « un uniforme vieillot et stéréotypé », le GWR a déclaré : « La révision de ce record-là et de ses indications aurait déjà dû être faite il y a longtemps, et c’est ce que l’on fera en priorité ces prochains jours. »