Trottinettes électriques: Quand des hackers réussissent à leur faire dire des obscénités

PIRATAGE Plusieurs trottinettes proposées en libre-service ont dû être retirées de la circulation à Brisbane après qu’un pirate soit parvenu à leur faire dire des paroles obscènes

20 Minutes avec agence

— 

Les trottinettes électriques de la société Lime.
Les trottinettes électriques de la société Lime. — Michel Euler/AP/SIPA

Des trottinettes électriques proposées par Lime en libre-service dans les rues de Brisbane ( Australie) sont devenues bavardes ces derniers jours, rapporte Gizmodoce mercredi. Un pirate informatique s’est amusé à leur faire proférer des propos obscènes en anglais. Au moins huit trottinettes électriques ont dû être retirées de la circulation.

« Ne m’emmenez pas »

Plusieurs vidéos ont été publiées par des internautes sur les réseaux sociaux. Dans une séquence diffusée sur le compte Twitter de la chaîne d’information 7 News Brisbane, on peut entendre la plainte d’une flotte de trottinettes stationnées sur le trottoir : « Ne m’emmenez pas, je n’aime pas être chevauchée ».

Nelson Savanh, le responsable des affaires publiques de Lime pour l’État du Queensland, n’apprécie guère la blague. « Ce n’est pas intelligent, ce n’est pas drôle », a-t-il indiqué au Brisbane Times. L’identité du pirate est, quant à elle, inconnue.