Ecosse: Un Français champion d'Europe de «stone stacking», l'art d'empiler des pierres

ÉQUILIBRE ET GRAVITÉ Une discipline qui exige de la patience, de la concentration et « le refus d’être malheureux » selon l’organisateur du championnat

20 Minutes avec agences

— 

Une oeuvre de «stone stacking» réalisée par le photographe Patrick Zephyrs.
Une oeuvre de «stone stacking» réalisée par le photographe Patrick Zephyrs. — Patrick Zephyr/Caters/SIPA

Avez-vous déjà entendu parler du « stone stacking » ? Cette pratique – cet art – consiste à empiler des pierres en équilibre les unes sur les autres. Et le championnat d’Europe de « stone stacking » avait lieu à Dunbar, en Ecosse, ce week-end.

« L’empilement de pierres est l’une des formes d’art les plus anciennes », a expliqué James Craig Page, organisateur du championnat, qui date les débuts de cette pratique « aux origines de l’humanité ». Elle a été popularisée ces dernières années par deux artistes, Bill Dan et Michael Grab, et plusieurs compétitions internationales ont depuis vu le jour.

Un Français remporte le championnat

Egalement appelée « rock balancing » ou « rock stacking », la discipline consiste à placer des cailloux de toutes formes et de toutes tailles les uns sur les autres pour produire des sculptures, souvent abstraites. Ciment et liants sont interdits : les pierres ne doivent tenir que grâce à l’équilibre et à la gravité.

Selon l’organisateur du championnat écossais, il faut « de la patience, de la concentration, l’amour de la nature et le… refus d’être malheureux ! » Et ce sont les qualités dont ont témoigné les candidats ce dimanche tandis qu’ils donnaient vie à d’étonnantes sculptures. Le gagnant, un Français surnommé « SP Ranza », a remporté un voyage au Llano Earth Art Festival ( Texas) pour participer au Championnat du monde 2020 de « rock stacking ».