Nantes: Après une pause pipi en pleine nuit, l'autocar repart sans elle vers Paris

PAS DE CHANCE Une passagère, qui voyageait à bord d'un autocar Nantes-Paris, a été oubliée sur une aire à hauteur d'Ancenis

J.U.

— 

Illustration d'un bus Flixbus
Illustration d'un bus Flixbus — Caro / Conradi /SIPA
  • Une mésaventure est arrivée à la passagère d'un car, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Ancenis.
  • Après sa pause pipi, le véhicule dans lequel elle avait laissé sa valise et tous ses effets personnels (papiers, portable...), avait disparu.

Gros moment de solitude. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une femme d'une quarantaine d'années qui voyageait à bord d’un autocar faisant la liaison entre Rochefort et Paris a été oubliée sur une aire d’autoroute. La passagère, qui était montée à Nantes, avait profité d’un « arrêt technique » de cinq minutes à Ancenis pour aller aux toilettes, vers 1h30 du matin. Mauvaise surprise en ressortant des WC : l’autocar de la compagnie Flixbus, dans lequel elle avait laissé sa valise et tous ses effets personnels (papiers, portable…), avait disparu.

Les gendarmes, sollicités grâce à un chauffeur poids lourd, ont réussi à prévenir le service clients. Mais le car, qui avait entre-temps continué sa route, était déjà arrivé à hauteur d’Angers. « Nous avons appelé le conducteur afin de sécuriser les bagages de cette cliente, explique-t-on chez Flixbus, contacté par 20 Minutes après le journal Ouest-France a rapporté cette drôle d’histoire. Nous avons ensuite cherché la meilleure solution à proposer pour qu’elle puisse continuer son trajet. » Car la voyageuse avait notamment prévu de prendre une correspondance en car, à Paris, direction Amsterdam…

Retour au point de départ en taxi

Finalement, un taxi a ramené la voyageuse à Nantes, son point de départ. Cette femme a ensuite dû patienter quelques heures à la gare routière avant de reprendre un car vers Paris, ce jeudi matin à 6h45. « Elle est depuis arrivée à Bercy et a pu récupérer ses bagages à son arrivée, assure-t-on chez Flixbus. Elle devait prendre le Paris-Amsterdam de 13h, et donc arriver à destination, même si c’est avec quelques heures de retard… »

Flixbus assure qu’aucun frais supplémentaire ne sera évidemment demandé à cette femme, et que la course en taxi a été prise en charge. Quant à cet incident «très rare», la compagnie fait son mea culpa et explique : « Il s’agissait d’un arrêt facultatif, que le conducteur a dû juger bon d’effectuer. La procédure veut qu’à chaque fois, il faille annoncer le temps de pause pour que les voyageurs puissent prendre leur responsabilité. Il semblerait que cette fois, le conducteur ne l’ait pas mentionné. »