Etats-Unis: Une lycéenne crée un compte Instagram pour dénoncer les repas servis dans sa cantine

BEURK! Des pommes et des oranges avariées ont été servies aux élèves

Naomi Mackako

— 

Des plateaux de cantine. Illustration.
Des plateaux de cantine. Illustration. — DURAND FLORENCE/SIPA

Vous souvenez-vous de votre assiette à la cantine ? Pas forcément top, hein ? Pour cette lycéenne de Blue Island, aux Etats-Unis, la réalité est bien pire encore. Amber Christensen a créé une page Instagram sur laquelle elle publie des photos des fruits pourris, des hamburgers parsemés de mouches et autres horreurs culinaires qui lui sont servis à la cantine.

Beaucoup d'élèves malades

L’étudiante au lycée Eisenhower High School, fait partie des trois élèves sur quatre de l’Etat de l’Illinois qui bénéficient d’un repas gratuit le midi au réfectoire. Mais l’adolescente touche à peine à son assiette. La nourriture serait très peu ragoûtante, d’après Amber. Certains élèves auraient même déjà été victimes d'une intoxication alimentaire.

« On nous a servi un pain de viande [ou une sorte de] steak de Salisbury, je ne sais pas vraiment ce que c’était », a-t-elle raconté à la chaîne CBS. « Je suis tombée malade et je suis allée voir l’infirmière de l’école. Il y avait d’autres élèves malades, eux aussi, dans son bureau. »

La mère de la lycéenne, Mandy Silva, a déclaré qu’Amber a été très malade après avoir mangé le mystérieux plat. « Elle est restée couchée et vomissait constamment. C’était terrible », s’est souvenue la maman. Mandy Silva a essayé de contacter l’établissement pour se plaindre mais on lui a dit que la réglementation était respectée et qu’il n’y avait rien d’autre à faire. La maman s’est d’autant plus offusquée de cette situation que de nombreux jeunes dépendent de ce repas gratuit auquel ils ont accès à l’école. 

Depuis qu’Amber a ouvert la page Instagram – qui compte des milliers d’abonnés - documenté de clichés de ses déjeuners à la cantine, une amélioration a été observée. Le surintendant du district 218, Ty Harding, a déclaré dans un communiqué que l’équipe de la cafétéria et la direction de l’école ont rencontré les élèves et que des mesures avaient été prises.