Taïwan: Quatre abeilles minuscules retirées de l’œil d'une femme

BESTIOLES Les insectes se nourrissaient des larmes de l’œil

Naomi Mackako

— 

Une abeille de la sueur. Illustration.
Une abeille de la sueur. Illustration. — A

Une Taïwanaise a été admise à l’hôpital après que quatre petites abeilles de l’espèce des Halictidae aussi appelées « abeilles de la sueur », se sont logées sous la paupière de son œil gauche, rapporte CNN.

Les petits insectes minuscules mesurent généralement 3 à 4 millimètres de longueur, rapporte la chaîne américaine. La patiente s’est présentée à l’hôpital après trois longues heures de souffrance en se plaignant de vives douleurs au niveau de son œil gonflé après une irritation de la cornée.

Des pattes d’insectes et un microscope

Les médecins qui l’ont prise en charge ont été très surpris de découvrir les petits insectes. « J’ai vu quelque chose qui ressemblait à des pattes d’insecte, je les ai donc lentement retirées au microscope, une à une, sans endommager l’intérieur », a déclaré lors d’une conférence de presse, Hung Chi-ting, chef du département d’ophtalmologie de l’hôpital universitaire Fooyin à Taiwan.

Cette espèce d’abeilles « niche près des tombes et dans des arbres abattus. Il est donc facile de les trouver lors d’une randonnée en montagne », a expliqué le praticien. Selon la Chinese Television System (CTS), les abeilles ont atteint l’œil de la femme alors qu’elle s’était rendue sur la tombe de l’un de ses proches. « Heureusement, [la patiente] n’avait pas de forte fièvre et son système nerveux central n’a pas été affecté. »

La transpiration attire les Halictidae

Si l’abeille de la sueur se nourrit essentiellement de nectar et de pollen, elle apprécie aussi la sudation humaine. L’humidité de l’œil représente une bonne niche pour elle car le liquide lacrymal - dont sont constituées les larmes - contient des sels minéraux dont les petites abeilles sont friandes, explique le site Apiculture.net.