Eurotunnel: Ils essayaient de faire traverser un migrant caché dans un cercueil, 14 mois de prison

JUSTICE Lors du procès, le procureur a noté que le migrant « n’aurait pas pu monter en cours de route sans être aidé par les conducteurs »

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un cercueil.
Illustration d'un cercueil. — elsebjgmailcom

Ils n’ont pas trouvé de cachette plus glauque. Deux transporteurs polonais ont tenté de traverser le tunnel sous la Manche avec un migrant irakien caché… dans un cercueil. Les deux hommes se sont présentés le 2 avril sur le site d’Eurotunnel avec un fourgon rempli de cercueils déclarés vides.

Ils effectuaient apparemment une livraison au Royaume-Uni, selon le procureur de Boulogne-sur-Mer, confirmant une information de La Voix du Nord. Mais lors des contrôles, un ressortissant irakien a été découvert, vivant et « allongé dans l’un de ces cercueils ».

Transport dans « des conditions indignes »

Les deux Polonais ont été interpellés à hauteur de Coquelles (Pas-de-Calais) et jugés en correctionnelle à l’issue de leur garde à vue. Ils ont assuré qu’ils ignoraient tout de la présence de l’homme dans leur véhicule. Mais le procureur a fait remarquer que « le cercueil n’était pas accessible depuis l’extérieur sans faire sauter un plomb » et que le migrant « n’aurait pas pu monter en cours de route sans être aidé par les conducteurs ».

Le procureur a noté des « circonstances aggravantes » : « faire allonger une personne dans un cercueil pour le transporter n’est pas digne », selon lui. Les deux hommes ont été condamnés à 14 mois de prison ferme pour « aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière, par transport […] dans des conditions indignes ».