VIDEO. Marseille: La vidéo d’un lanceur d’alerte sur la pollution dans le port vue des milliers de fois

POLLUTION Jean-Yves Sayag, lanceur d’alerte et humoriste, a publié une vidéo montrant la pollution dans le port autonome de Marseille

Adrien Max

— 

Le lanceur d'alerte Jean-Yves Sayag est parvenu à s'introduire sur le port autonome de Marseille pour y filmer la pollution (Illustration).
Le lanceur d'alerte Jean-Yves Sayag est parvenu à s'introduire sur le port autonome de Marseille pour y filmer la pollution (Illustration). — AFP
  • Le lanceur d’alerte et humoriste Jean-Yves Sayag a publié une vidéo vue près de 400.000 fois dans laquelle il dénonce la pollution du port autonome de Marseille.
  • A travers cette vidéo, il souhaite alerter le plus grand nombre sur ces situations de pollution.
  • Il organise également des sessions de nettoyage.

« Il n’y a plus de moules, il n’y a plus de poissons, il n’y a plus rien. C’est scandaleux. » Le lanceur d’alerte et humoriste Jean-Yves Sayag a publié, sur sa page Facebook, une vidéo montrant la pollution du port autonome de Marseille. Elle a été vue près de 400.000 fois depuis mercredi dernier. Cela fait deux ans qu’il multiplie ce genre de vidéos pour dénoncer la pollution à Marseille, et plus largement sur le territoire métropolitain.

« J’étais à deux doigts de vomir »

Au pied de la tour CMA-CGM, il filme l’eau du port. « Il faut dénoncer toute cette merde », explique-t-il en montrant des nappes d’huiles visibles à la surface, recouvertes de pollen et jonchées de déchets en plastique. « Qu’est-ce qu’on fait ? » s’interroge-t-il. Il publie des vidéos pour dénoncer l’étendue du désastre. « Avant, je cherchais ce genre d’endroits. Maintenant, avec la communauté que j’ai pu créer, les gens me préviennent directement », précise Jean-Yves Sayag à 20 Minutes.

« C’était horrible, l’eau est marron. J’étais à deux doigts de vomir. C’est comme si on avait renversé du béton ciré dans l’eau », décrit-il. Il prévoit néanmoins de refaire une vidéo pour bien préciser son propos. « Il y a une minorité de personnes qui cherchent des excuses, ou expliquent que le jaune c’est juste du pollen. Oui c’est du pollen, mais en dessous regardez ce qu’il y a », se désole-t-il.

Une large majorité de personnes le soutiennent dans ses actions qui ne se limitent pas à dénoncer. « J’organise également des opérations de nettoyage sur tout le territoire métropolitain, avec un petit effet boule de neige. Je me concentre surtout sur les grosses opérations de nettoyage avec l’évacuation de gravats, de pneu ou d’huile. Je suis très heureux du résultat », se félicite le lanceur d’alerte.