Indonésie: Deux statues de sirènes aux seins nus «rhabillées» dans un parc d'attractions

CONSERVATISME Les statues doivent « respecter les valeurs orientales » selon la direction du parc

20 Minutes avec agences

— 

Paire de seins, illustration.
Paire de seins, illustration. — BANOS/TPH/SIPA

Les seins de deux statues de sirènes ont été couverts dans le parc de loisirs Ancol Dreamland près de Jakarta (Indonésie). Les deux sculptures ont été revêtues d’un bustier doré, sur une initiative prise par la direction.

Les sirènes du parc doivent respecter « les valeurs orientales », ont expliqué les responsables du parc. Elles avaient d’abord été recouvertes d’un tissu doré, mais certains visiteurs s’étaient amusés à les dénuder. Les deux statues ont alors été reléguées dans une zone moins fréquentée du parc.

Un lieu pour les familles

« Il n’y a pas eu de pressions d’un groupe ou un autre », a assuré ce mardi la porte-parole du parc. « Ancol Dreamland s’efforce d’être un parc d’attractions et un lieu de loisir pour les familles. » Interrogée par le journal Kompas, elle avait expliqué que ces seins dénudés n’étaient pas appropriés « selon la culture orientale ».

L’initiative a tout de même été moquée par de nombreux habitants et internautes. L’Indonésie compte la population musulmane la plus importante au monde. La pratique de l’islam tend à devenir conservatrice mais les normes sociales varient beaucoup selon les régions.