VIDÉO. Brexit: Theresa May frôle l'extinction de voix devant les parlementaires avant le second vote

AHUM La Première ministre britannique avait beaucoup de mal à parler, mais a su rebondir avec humour

20 Minutes avec agence

— 

Theresa May, la Première ministre britannique.
Theresa May, la Première ministre britannique. — Mark Thomas/REX/Shutterstock/SIPA

C’est avec une voix particulièrement enrouée et éraillée que Theresa May s’est adressée ce mardi aux élus du Parlement britannique. La Première ministre tentait de convaincre les élus de voter en faveur du nouveau texte de l’accord sur le Brexit signé avec l’Union européenne, rapporte le HuffPost.

La Première ministre elle-même a tourné en dérision ce petit souci. Faisant référence aux négociations menées avec le président de la Commission européenne, elle a ironisé : « Dites ce que vous voulez, mais vous auriez dû entendre la voix de Jean-Claude Juncker à l’issue de notre conversation ».

Un second rejet

Theresa May réagissait aux « Encore ? » lancés par quelques élus. Lla cheffe du gouvernement a déjà été trahie par sa gorge lors d’un événement officiel par le passé. Lors d’une allocation au congrès des conservateurs à Manchester (Royaume-Uni) en octobre 2017, elle avait été prise d’une longue et handicapante quinte de toux.

La quasi-extinction de voix de Theresa May a même permis à un député un trait d’esprit. « Elle a peut-être perdu la voix, mais n’est-il pas vrai qu’en cas de second référendum, ce sont 17,5 millions de personnes qui auraient perdu la leur ? », a-t-il demandé. Malgré tout, Theresa May a réussi à aller au bout de son discours et à répondre aux questions des élus, qui ont rejeté le nouveau texte quelques heures plus tard.