VIDEO. Toulouse: C'est quoi ce mannequin «gilet jaune» sous le Pont-Neuf ?

INSOLITE Une nouvelle sculpture, affublée d’un « gilet jaune » a été installée sur la pile du Pont-Neuf, à Toulouse

B.C.

— 

Un mannequin "gilet jaune" a pris place sur une des piles du Pont-Neuf.
Un mannequin "gilet jaune" a pris place sur une des piles du Pont-Neuf. — B. Colin / 20 Minutes

A Toulouse, le Pont-Neuf a trouvé une nouvelle vocation : lieu d’exposition et d’expression artistique. Au cours de l’été 2017, le street-artiste toulousain James Colomina installait sur l’une des piles du plus vieux pont de la Ville rose L’enfant au bonnet d’âne, « symbole des minorités et de la stigmatisation en général ».

Deux ans plus tard, sa sculpture en résine rouge a fait des émules. Juste à côté, sur le dégueuloir voisin, un mannequin a vu le jour. Reconnaissable lui, ou plutôt elle, à son « gilet jaune » dans une ville où la mobilisation reste la plus forte en France, seize semaines après le début du mouvement.

Aucun doute sur son message. Par contre se pose la question de son arrivée sur ce monument historique.

En rappel ou en bateau ?

Pour installer la sienne, James Colomina avait dû traverser la Garonne sur un petit pneumatique au cœur de la nuit. C’est à première vue le moyen le moins périlleux pour accéder aux piles du pont. Sinon, l’artiste « gilet jaune » a opté pour la descente en rappel.

Ces deux œuvres ne sont pas le seul point commun entre le plasticien toulousain et le mouvement des «gilets jaunes».

Son Homme à la tête de pomme, qui trône place Jeanne-d’Arc le temps de la restauration de la sculpture de la pucelle, est tous les week-ends affublé d’un «gilet jaune».

Et pour certains, il est même devenu un symbole.

Avant que la nouvelle «apparition» ne prenne le même chemin, la mairie indique ce jeudi qu'elle va la faire retirer.