Irlande du Nord: Une plaquette de médicaments reste coincée 17 jours au fond de sa gorge

GLOUPS En pleine nuit, cette quadragénaire a avalé la plaquette d'aluminium sans s'en rendre compte...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de plaquettes de médicaments.
Illustration de plaquettes de médicaments. — Pexels/Pixabay

Le temps lui a probablement paru très long. Pendant 17 jours, une Irlandaise du Nord a vécu avec une plaquette de médicaments coincée dans la gorge, selon une étude parue dans la revue médicale British Medical Journal et relayée par The Independent.

Victime de terribles douleurs, la malheureuse s’est rendue quatre fois aux urgences avant que les médecins ne découvrent l’origine du problème.

Aucune anomalie détectée

Fin novembre, la quadragénaire s’est réveillée en pleine nuit pour prendre un antidouleur. C’est à ce moment qu’elle aurait avalé par mégarde la plaquette entière, composée d’aluminium.

Le lendemain matin, souffrant d’une forte irritation de l’œsophage, elle s’est rendue à l’hôpital. Le corps médical a multiplié les examens, dont deux scanners, et n’a détecté aucune anomalie. La patiente a été renvoyée chez elle, mais les douleurs persistaient.

L’emballage retrouvé grâce à une endoscopie

Dix-sept jours après l’ingestion, la patiente consultait pour la quatrième fois. Les médecins de l’hôpital de Belfast ont décidé de pratiquer une endoscopie. Stupéfaits, ils ont alors découvert l’intrus, coincé au beau milieu de l’œsophage de la patiente. L’emballage a pu être retiré sans séquelle.

La quadragénaire a expliqué qu’elle n’avait « aucune idée » de ce qui lui était arrivé. « Je n’y ai pas cru quand j’ai vu les images », raconte-t-elle. « Ces trois semaines ont été vraiment effrayantes pour moi. »