Béziers: La mairie appelle à prendre les déjections canines en photo pour les envoyer au préfet

INSOLITE Face à la volonté de ficher les chiens, « l’Etat s’obstine à nous mettre des bâtons dans les roues depuis le début », peut-on lire sur le magazine gratuit de la mairie…

N.B.

— 

Une déjection canine (illustration).
Une déjection canine (illustration). — SIPA

Dans le numéro du mois de janvier du journal de la mairie de Béziers (Hérault), les habitants ont découvert ces derniers jours une drôle d’initiative de la commune au sujet des crottes de chien.

En 2016, Robert Ménard, élu en 2014 avec le soutien de l’extrême droite, annonçait vouloir lutter contre les déjections canines en fichant les toutous de la commune, via des prélèvements ADN. Son objectif : verbaliser les propriétaires, même lorsqu’ils ne sont pas pris en flagrant délit. Mais la justice l'en avait empêché : « l’Etat s’obstine à nous mettre des bâtons dans les roues depuis le début », peut-on lire sur le magazine gratuit.

Un extrait du journal de Béziers.
Un extrait du journal de Béziers. - Journal de Béziers / Ville de Béziers

« Nous centraliserons tous les clichés et nous les enverrons au représentant de l’Etat »

L’idée de la mairie, c’est d’appeler les habitants à prendre les crottes en photo, et de les envoyer par SMS ou via une adresse mail, en précisant les lieux. Cette étonnante opération est baptisée « #Balancetacrotte ».

« Nous centraliserons tous les clichés et nous les enverrons au représentant de l’Etat, poursuit la ville dans son journal. Cela lui montrera la réalité des choses et votre ras-le-bol. » C’est le sous-préfet qui devrait recevoir les missives.