Australie: Des milliers de méduses envahissent les plages, plus de 3.500 personnes victimes de piqûres

ANIMAUX « Ne rentrez pas dans l’eau s’il vous plaît », ont averti les secouristes australiens…

20 Minutes avec agences

— 

Une physalie, ou «vessie de mer» (illustration).
Une physalie, ou «vessie de mer» (illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Des milliers de physalies, animaux ressemblant à des méduses, ont envahi les plages du Queensland (Australie) ce week-end. Les bêtes, aussi appelées « galères portugaises » ou « vessies de mer », ont fait un nombre « énorme » de victimes, selon l’autorité chargée du secours en mer Surf Life Saving.

« Un mur de physalies s’approche de #Rainbow beach. Lifesavers ferme la plage », peut-on lire sur l’un des nombreux avertissements. « Ne rentrez pas dans l’eau s’il vous plaît. » Au moins quatre plages étaient encore fermées ce lundi, les médias locaux parlant d’une « invasion » de physalies.

10.000 piqûres par an

Au total, 3.595 baigneurs ont été victimes de piqûres, connues pour être très douloureuses. Les autorités ont été surprises par l’ampleur du phénomène, provoqué par des vents forts qui poussent les méduses vers les côtes. Selon la Royal Australian College of General Practitioners, environ 10.000 cas de piqûres de physalies sont signalés chaque année sur les côtes orientales australiennes.

Ces piqûres provoquent « immédiatement une vive douleur et une réaction d’inflammation de la peau » qui peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, explique l’organisation de médecins. Elles peuvent aussi provoquer nausée, vomissements et sentiment de mal-être. Elles se soignent en lavant la blessure avec une eau à 45 °C ou en y appliquant de la glace.