Etats-Unis: Qu'est devenu le raton laveur qui escaladait les buildings?

ANIMAUX La vidéo du raton laveur grimpant sur un gratte-ciel de 23 étages avait fait sensation sur les réseaux sociaux...

Naomi Mackako

— 

Illustration d'un raton laveur.
Illustration d'un raton laveur. — SCHELLHORN STEFFEN/SIPA

La vidéo d’un raton laveur escaladant un gratte-ciel de 23 étages dans le Minnesota aux Etats-Unis a fait sensation cet été sur la Toile. L’animal a depuis été placé en sécurité, rapporte The Guardian.

Surnommé « le raton-laveur- araignée », le rongeur était devenu la coqueluche des réseaux sociaux et des milliers de personnes ont suivi son ascension sur l’immeuble d’UBS. James Gunn, réalisateur des films Les Gardiens de la Galaxie mettant en vedette des ratons laveurs, a offert de donner 1.000 dollars à une œuvre de bienfaisance si quelqu’un pouvait réussir à mettre l’animal en sécurité, rapporte le quotidien britannique. Mais les autorités n’avaient pas voulu intervenir de crainte de le perturber et qu’il ne tombe. Le raton laveur avait finalement atteint le sommet dans la nuit après un long périple de vingt heures.

Mettre le super-héros l’abri

Christina Valdivia, directrice générale de la société Wildlife Management Services a organisé le placement du rongeur en lieu sûr. « Nous avions installé quatre pièges différents parce que nous ne savions pas de quel côté du toit il arriverait. » Ce jour du 12 juin a été le plus mouvementé de l’histoire de son entreprise, se souvient-elle. « Nous voulions le mettre dans un espace où vivait une importante population de ratons laveurs, mais éloigné du centre-ville, au cas où il tenterait de retourner sur l’immeuble », a expliqué Christina Valdivia.

Pour protéger l’animal des médias et du public trop curieux, son nouvel abri a été gardé secret. Il a seulement été révélé que le raton laveur vivait à présent sur un terrain privé en banlieue. « Dans la région où nous l’avons transférée, il y a un casino avec beaucoup de bacs dans lesquels fouiller. Il y a aussi des chevaux, des animaux sauvages. Il va vivre une vie longue et heureuse », s’est enthousiasmé la directrice générale.