Australie : Une espèce de rongeur menacée d’extinction relâchée dans la nature plus de cent ans plus tard

ANIMAUX Une clôture de 32 kilomètres protège les petits animaux des prédateurs…

Naomi Mackako

— 

Illustration d'un bilbis.
Illustration d'un bilbis. — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Pour la première fois depuis 1912, des bilbis ou macrotis ont été remis en liberté.

Avec des longues oreilles de lapin, un museau ressemblant à celui de la souris et une longue queue poilue, les bilbis sont un genre de marsupiaux omnivores. Il en existait des petits et des grands mais les premiers sont considérés comme éteints depuis 1950. Les grands, quant à eux, sont en voie de disparition. Il était donc urgent d’agir pour leur sauvegarde.

Protéger des prédateurs

Trente animaux élevés en captivité ont été relâchés dans un vaste enclos à l’abri de prédateurs près de la ville de Narrabri, au nord-ouest de Sydney, rapporte la BBC. Les petits omnivores évolueront dans la nature protéger du danger par une clôture de 32 kilomètres. Sans celle-ci, leur survie pourrait être compromise.

Les Bilbis - qui se nourrissent de racines de plantes, de fourmis, de scarabées et d’araignées - ont disparu de la Nouvelle Galles du Sud peu avant le début de la Première Guerre mondiale après l’introduction de nuisibles comme les chats et les renards.