Espagne: Il construit un vaisseau spatial de 20 mètres pour se rendre sur une planète imaginaire

WTF L'engin pèse plus d'une tonne... 

Naomi Mackako

— 

Illustration d'un vaisseau spatial.
Illustration d'un vaisseau spatial. — JAKO5D

Un auteur et musicien espagnol de 87 ans de la ville de Montoedo a construit un vaisseau spatial pour visiter une planète fictive sortie de ses propres romans, rapporte El Pais.

Un peu plus de 18 mètres de diamètre et 20 mètres de haut, c’est la taille du vaisseau spatial artisanal de Lucio Ballesteros. Il a déclaré au quotidien espagnol qu’il avait dépensé plus de 100.000 euros pour construire son engin en aluminium et en méthacrylate. L’astronef a déjà attiré l’attention de curieux comme le réalisateur Xoel Méndez qui tourne un documentaire sur l’aventure de l’auteur espagnol. Mais il faudra attendre avant d’espérer se déplacer dans l’espace avec l’impressionnant véhicule spatial, Lucio Ballesteros a déclaré qu’il devait encore y installer quelques moteurs pour que l’appareil soit opérationnel.

Une destination inexistante

L’octogénaire a ajouté que son utilisation n’était pas à la portée de simples humains. Selon lui, l’humanité devra « évoluer psychiquement et spirituellement » avant que les gens ne puissent comprendre le fonctionnement de son invention. Il espère qu’un jour l’homme se rendra sur la planète 10/7 avec son vaisseau… Une planète qui n’existe pas. La planète imaginaire est tirée de ses romans.

Dans son œuvre, l’écrivain a décrit la planète 10/7 comme étant « peuplée d’êtres très semblables aux êtres humains, mais avec une stature plus élevée ». La signification du nom de la planète fictive se rapporte au chiffre 10 qui se référerait à l’unité de Dieu, quant au chiffre 7, il représenterait les sept dimensions de l’être humain.