Royaume-Uni: Enfin des pointes de danse pour les personnes de couleur

DIVERSITÉ Auparavant, les danseurs de couleur devaient utiliser du maquillage pour foncer leurs chaussures... 

Naomi Mackako

— 

Illustration de pointes de ballet traditionnelles.
Illustration de pointes de ballet traditionnelles. — Eric Blochet

Pour la première fois, les danseurs de couleur du Royaume-Uni vont pouvoir acheter des pointes de ballet adaptées à leur teint, rapporte la BBC.

Du maquillage pour harmoniser les couleurs

Les pointes fabriquées par Freed of London sont disponibles dans les coloris marron et bronze en plus de la traditionnelle couleur beige-rose qui jurait sur les personnes à la peau mate et foncée. Jusqu’alors, les danseurs non blancs devaient utiliser du maquillage pour foncer leurs pointes et les harmoniser avec leur teint.

« Les temps changent », s’est réjouie Cira Robinson, une danseuse de ballet noire. La danseuse professionnelle a ajouté qu’il était bien que la diversité soit représentée et que les jeunes générations se reconnaissent en voyant des gens qui leur ressemblent. « C’est un sentiment fantastique », a confié Marie Astrid Mence, une autre danseuse noire.

Être intégré à l’industrie de la danse

« Entrer dans un magasin de ballet et pouvoir y trouver ma couleur, me donne l’impression de vraiment faire partie de l’industrie de la danse​ et que rien n’est impossible. » La danseuse originaire de Paris aurait souhaité que cette représentation de la diversité ait existé dans son enfance où elle a manqué d’assurance car elle voyait peu, voire aucun danseur de ballet noir.

Une situation qui semble évoluer à grande vitesse outre-Manche. En octobre dernier, la danseuse de l’English National Ballet, Precious Adams, a déclaré - avec l’accord de sa directrice artistique - qu’elle ne porterait plus de collants roses mais des collants couleur chair, marron, correspondant à son teint. Une première dans le monde du ballet classique et néoclassique dont la tradition des collants roses pour des questions d’uniformité esthétique remonte au 18e siècle.