VIDEO. Etats-Unis: Un enseignant frappe un élève qui lui a lancé des insultes racistes

JUSTICE L’élève de 14 ans qui a appelé son enseignant « mon négro » a été hospitalisé après des blessures légères…

Naomi Mackako
— 
Illustration d'une salle de classe.
Illustration d'une salle de classe. — Wokandapix

Un professeur de musique de Los Angeles aux Etats-Unis a été interpellé après avoir été filmé alors qu’il portait des coups à l’un de ses élèves qui avait proféré des insultes racistes à son égard, rapporte NBC News. Marston Riley, professeur de musique au lycée Maywood Academy High School, âgé de 64 ans, a été arrêté pour «maltraitance sur mineur» vendredi après-midi, selon le département du shérif de Los Angeles. Il a été libéré dans la matinée de samedi.

Sur les vidéos qui circulent sur le Web, on peut voir le lycéen, un Latino-Américain de 14 ans dont l’identité n’a pas été révélée, se tenir face à son professeur, le défier et l’interpeller en employant les termes « négro » ou encore « mon pote ». « Tu vas faire quoi, négro ? », poursuit l’adolescent. On entend alors d’autres élèves qui gloussent amusés par la scène. Marston Riley paraît calme au départ et s’éloigne alors que son élève vient de lancer contre le sol le ballon de basket-ball qu’il avait entre les mains.

D’autres adultes ont fait irruption dans la salle de classe et ont séparé le prof de l’élève

« Tu ferais mieux de t’en aller », le prévient le prof de musique qui semble perdre patience. Loin d’être impressionné, le jeune homme se rapproche du visage de l’enseignant en soutenant son regard. « Quelle m*rde tu racontes ? », réplique le lycéen. Avant qu’il ne réitère sa question, le professeur lui assène un coup de poing au visage. La rixe se poursuit sous les cris des élèves. D’autres adultes font irruption dans la salle de classe et séparent le prof de l’élève. Le mineur impliqué dans l’altercation a été hospitalisé pour des « blessures légères ».

« Nous sommes extrêmement perturbés par les informations sur les événements survenus à la Maywood Academy High School », a déclaré la porte-parole de Los Angeles Unified Schools (le district scolaire unifié de Los Angeles), Shannon Haber, dans un communiqué. Et de poursuivre : « Nous prenons cette affaire très au sérieux et ne tolérons aucune violence. Nous coopérons avec les forces de l’ordre pour enquêter sur cet incident. »