Etats-Unis: «Ne tirez pas sur George!», le message d'une famille pour protéger son cerf domestique des chasseurs

CHASSE La famille a enroulé les bois du jeune cerf de bandes adhésives jaunes fluo afin qu’il soit reconnaissable…

Naomi Mackako

— 

Illustration d'un cerf dans son milieu naturel.
Illustration d'un cerf dans son milieu naturel. — Pexels

Une famille originaire de la Caroline du Sud aux Etats-Unis demande aux chasseurs locaux de ne pas tirer sur le cerf qu’elle a adopté, rapporte The State.

La famille a expliqué que George, son jeune cerf, était autorisé à se promener librement près de sa propriété du comté de Chester et même au-delà. Mais à l’approche de la saison de la chasse, elle a tenu à prévenir les chasseurs qu’il s’agissait du sien et que sa vie devait donc être épargnée. L’appel à la clémence des chasseurs a été publié sur Facebook.

#NeTirezPasSurGeorge

« Avis aux chasseurs locaux… S’il vous plaît, ne tirez pas sur le cerf avec le ruban jaune autour de ses bois », lit-on dans le message. « Si vous le voyez, il s’agit de George ! », a écrit Kena Lucas Funderburk. « De plus, si vous apercevez George, envoyez-nous un message et indiquez-nous où ! Nous aimerions savoir où il se rend cette saison ». Le mot dièse « Ne Tirez Pas Sur George » conclut le post publié mardi.

Le jeune cerf a été recueilli alors qu’il était encore bébé par la famille après que sa mère a été renversée et tuée par une voiture. Les enfants et le chien de la famille ont noué des liens particuliers avec George. Lorsqu’il a atteint l’âge adulte, il a été autorisé à sortir de la propriété. La famille a expliqué qu’il pouvait partir pour une durée de trois à six mois mais qu’il finissait toujours par revenir à la maison.

Le droit à un « laissez-passer »

Kena qui a posté le message sur Facebook, a déclaré que les chasseurs avaient répondu positivement à la demande de la famille. « Vous recevrez un laissez-passer de notre part », ont même plaisanté certains. Un chasseur leur a depuis rapporté, qu’il avait bien aperçu le cerf aux bois jaunes à 24 kilomètres de leur domicile.