Etats-Unis: Donald Trump se considère comme un «véritable défenseur de l'environnement»

CLIMAT Mais pour lui, le changement climatique ne veut pas dire qu’il faut « contraindre toutes les entreprises à mettre la clé sous la porte »…

20 Minutes avec agences
Donald Trump s'exprime lors de sa visite en Géorgie le 15 octobre 2018, après le passage de l'ouragan Michael.
Donald Trump s'exprime lors de sa visite en Géorgie le 15 octobre 2018, après le passage de l'ouragan Michael. — Evan Vucci/AP/SIPA

Donald Trump est un grand défenseur de l’environnement. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré ce lundi lors d’une visite en Géorgie ( Etats-Unis) après le passage de l’ouragan Michael.

« Je veux de l’eau absolument pure, je veux l’air le plus pur qui soit, ce que d’ailleurs nous avons désormais, cela s’est amélioré depuis l’an dernier », a-t-il déclaré. « Je suis un véritable défenseur de l’environnement. Beaucoup de gens sourient lorsqu’ils entendent cela. »


Soixante-seize lois environnementales annulées

Cette déclaration n’a pas empêché le président américain de douter de la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique actuel. « Il y a quelque chose, que ce soit d’origine humaine ou pas. Cela va aller et venir », a-t-il poursuivi. « Cela ne veut pas dire que nous devons contraindre toutes les entreprises à mettre la clé sous la porte. »

Interrogé début octobre sur le dernier rapport climatique du Giec, les experts climat de l’ONU, le président a répondu ne pas l’avoir encore lu et a ouvertement remis en cause la qualité de l’étude. Selon des chercheurs, l’administration Trump aurait annulé ou engagé l’annulation de 76 lois environnementales, abandonnant de facto les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de Barack Obama.