Australie: Un bar critiqué pour son cocktail «To-Kill-Her»

#METOO Des clients en colère ont pris d’assaut la barre des commentaires de la page Facebook du bar…

Naomi Mackako

— 

Illustration d'un coktail.
Illustration d'un coktail. — Free-Photos

Un bar de Sydney en Australie fait l’objet de critiques après avoir baptisé l’un de ses cocktails « To-Kill-Her », rapporte Indy 100.

La boisson alcoolisée  à base de citron, d’orange, de pamplemousse, de liqueur, et de tequila a un nom qui déplaît ; il se traduit littéralement par « Pour la tuer » en français. Des clients en colère ont pris d’assaut la barre des commentaires de la page Facebook du bar Little Jack Horner.

« Incroyablement offensant »,

« Incroyablement offensant », a écrit un utilisateur. « Les taux de violence domestique​ en Australie sont effrayants et de telles choses font partie du problème. Songez à changer [le nom] dès que possible », peut-on également lire dans les commentaires.

« C’est complètement inapproprié et assez dérangeant », a écrit une autre personne. Certains internautes ont notamment souligné le nombre de femmes qui meurent chaque année sous les coups d’un partenaire violent.

« To love her »

Mais des internautes ont pensé qu’il s’agissait simplement d’un jeu de mots avec le nom de l’alcool utilisé « tequila » dont les allitérations se rapprochent de « to kill her » en anglais. Une blague - si cela en était une - jugée inadmissible par de nombreux clients.

Le bar aurait depuis changer le nom du cocktail devenu la pomme de la discorde et l’aurait rebaptisé « To love her » (« Pour l’aimer », en français).