Pyrénées-Orientales: Arnaud Montebourg intronisé chevalier des goûteurs du miel

RECONVERSION Fondateur de la marque «Bleu Blanc Ruche», l’ancien ministre socialiste est devenu chevalier «premier grade» des goûteurs du miel de Pyrénées-Roussillon…

N.S.

— 

Arnaud Montebourg récolte du miel à Pannessières dans le Jura, le 20 septembre 2018.
Arnaud Montebourg récolte du miel à Pannessières dans le Jura, le 20 septembre 2018. — A. Robert / Sipa

Il est en train de se faire un nom dans l’apiculture. Arnaud Montebourg a été élevé au rang de chevalier « premier grade » des goûteurs du miel de Pyrénées-Orientales, rapporte Paris Match. L’ancien ministre du Redressement productif des gouvernements Ayrault et Valls a reçu cette distinction le 30 septembre à Saint-Michel-de-Llotes, dans les Pyrénées-Orientales.

Arnaud Montebourg s’est éloigné de la politique pour fonder cet été « Bleu Blanc Ruche ». La marque « va acheter du miel à des apiculteurs français à un prix supérieur au marché, en contrepartie de quoi ceux-ci s’engagent à eux-mêmes repeupler, c’est-à-dire à augmenter leur cheptel », expliquait-il début août.

Lancée le 10 septembre et programmée jusqu’au 12 octobre, la campagne de préventes sur le site Ulule, plate-forme de financement participatif, a très largement dépassé ses objectifs. « Ça marche fort, les apiculteurs affluent et nous sommes même sollicités par la grande distribution », a indiqué à Paris Match l’ex-ministre de 55 ans, qui compte également proposer du pain d’épices, des bonbons et des sucettes (au miel bien sûr), d’ici cet hiver.

Et maintenant, les amandiers

Mais le devenir des abeilles n’est pas le seul souci d’Arnaud Montebourg : celui-ci a annoncé à Saint-Michel-de-Llotes s’intéresser aux amandiers, et vouloir en planter « 2.000 hectares entre Le Boulou et Vintimille », soit entre la frontière espagnole et italienne. Cette filière est copieusement dominée par les producteurs étrangers, ce qui ne peut qu’irriter le chantre du « made in France ».