Grande-Bretagne: Le «Brexfit» ou la séance de sport pour les frustrés du Brexit

FITNESS Une salle de sport propose aux Anglais déçus du Brexit de se défouler…

Naomi Mackako

— 

Haltère. Illustration d'équipement sportif.
Haltère. Illustration d'équipement sportif. — LouisBauer

C’est bien connu, parfois se défouler physiquement permet d’évacuer les énergies négatives. Un programme « Brexfit » a été mis en place pour permettre aux Londoniens frustrés par le Brexit  d’évacuer le stress, rapporte le Huffington Post.

Le circuit de 30 minutes comprend notamment des parcours aux noms éloquents tels que la course « Theresa May Sack Race », les remontées mécaniques Jacob Rees-Logg et le « Politico Headslammer ». Marc Diaper, le responsable de Gymbox, la salle de fitness qui dispense les cours, a déclaré que le thème du Brexit avait été choisi après un sondage. Il visait à relever les principales frustrations liées à la vie dans la capitale britannique. Cinquante-deux pour cent des répondants ont placé la question du Brexit devant les loyers élevés et les retards de train.

Frapper David Johnson 

La séance cathartique est présentée comme « la meilleure façon de libérer réellement la frustration et la colère ». De plus, les participants peuvent « frapper les politiciens qu’ils détestent le plus au visage » sur un punching-ball. Le cours a pour but « de soulager le stress causé par le Brexit et toute la frustration que [les élèves] voient dans les médias et sur Internet ». L’exercice physique intensif qui comprend notamment du cardio et du kick-boxing permet aux inscrits de ressortir de leur séance plus légers.

Theresa May et l’ancien secrétaire aux affaires étrangères David Johnson ont été les plus ciblés par les adhérents. « Ce serait une erreur de les frapper au visage dans la vraie vie, alors… Le faire dans un punching-ball n’a rien d’inconvenant, et c’est certainement un excellent moyen de faire ressortir votre frustration », a déclaré George, un adhérent.